Il dort maintenant en prison. L’un des deux hommes interpellé ce mardi après les coups de feu tirés samedi dernier à la résidence HLM Louis Blanc de Courbevoie a été mis en examen pour tentative de meurtre. Son tir avait blessé un homme de 21 ans au bras. De même âge que sa victime, l’homme originaire du quartier a reconnu les faits sans donner d’explications. Pour atteindre sa victime il s’était servi d’une arme de calibre 7.65.

Dans l’autre affaire où un adolescent de quinze ans a été blessé au bras d’une balle, une information judiciaire avait également été ouverte. Le tireur avait lui aussi été placé en détention également pour tentative de meurtre. Mais il s’agirait bien selon les enquêteurs de deux affaires bien distinctes. « La cité Louis Blanc est le théâtre de coups de feu exceptionnels depuis plusieurs semaines mais on ne fait pas de lien entre tous les événements à ce stade-là », précise le parquet de Nanterre au Parisien.

Car depuis début mai la résidence de l’office HLM de Courbevoie situé aux portes du quartier d’affaires est touché par de nombreux incidents sur fond d’un trafic de drogue. L’auteur des premiers coups de feu de mai dernier qui avaient notamment touché la façade de l’une des deux tours de quatorze étages qui abritent chacune 188 logements, n’a lui en revanche toujours pas été appréhendé.