2.7 C
Courbevoie
mardi 26 janvier 2021

Pink, un show complètement dingue à la Paris La Défense Arena

La chanteuse américaine était à Paris ce mercredi soir pour donner un concert à date unique à La Paris La Défense Arena.

Après les neuf concerts de Mylène Farmer, les deux shows démentiels de Rammstein, la Paris La Défense Arena a ouvert ses portes à la plus acrobate des rockeuses, Pink.

Pour l’unique date en France de sa tournée « Beautiful Trauma Tour », la chanteuse américaine de 39 ans était à la Paris La Défense Arena ce mercredi soir. Durant plus de deux heures elle y a donné un concert mémorable de haute voltige devant plus de 40 000 personnes sur une grande scène girly décorée de deux écrans géants en forme de coeur.

Son entrée ? Elle l’a faite suspendue à un lustre rose à quelques mètres au-dessus du sol avant d’entamer son premier tube “Get The Party Started”.

Au fil de la soirée l’ambiance passera de la fête à des moments plus intimes, comme quand avec son guitariste Justin elle entonnera deux chansons en acoustique. Le public se met alors à chanter “La vie en rose d’Edith Piaf”. “Je vous entends, wow, vous êtes formidables”, répond Pink en anglais.

Puis soudain lorsque la chanteuse s’avance sur la grande jetée en forme de “T”, plusieurs fans lui jettent différents cadeaux. Elle saisit des peluches et un tee-shirt destiné à son fils de deux ans.

Artiste engagée et anti-Trump, l’artiste ambassadrice à l’Unicef  va diffuser pendant son concert un petit film où elle affiche son soutien à l’ancien président des États-Unis Barack Obama, aux accords de Paris sur le climat , tout en dénonçant la vente des armes à feux aux Etats-Unis avant que le message « change is possible » n’apparaisse.

Les titres s’enchaîneront, il y en aura 23 en tout. (Get the Party started, Beautiful Trauma, Just like a Pill, Who knew, Funhouse, Hustle, Secrets, Try, Just give me a reason, River, Just like Fire, What about us, For Now, 90 Days, Time after Time, Walk me Home, I am here, F**kin Perfect, Raise your Glass, Blow me, Can we pretend, So What et Glitter in the Air). Réputée pour ses concerts aériens, la star américaine a tenu toutes ses promesses en réalisant une multitude d’acrobaties comme elle sait le faire.

La dernière fut des plus mémorables. Accroché à des harnais, Pink va survoler la salle et ses spectateurs en chantant son célèbre So What.

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

- Advertisement -

articles les plus lus

Derniers articles