Après les neuf concerts de Mylène Farmer, les deux shows démentiels de Rammstein, la Paris La Défense Arena a ouvert ses portes à la plus acrobate des rockeuses, Pink.

Pour l’unique date en France de sa tournée « Beautiful Trauma Tour », la chanteuse américaine de 39 ans était à la Paris La Défense Arena ce mercredi soir. Durant plus de deux heures elle y a donné un concert mémorable de haute voltige devant plus de 40 000 personnes sur une grande scène girly décorée de deux écrans géants en forme de coeur.

Son entrée ? Elle l’a faite suspendue à un lustre rose à quelques mètres au-dessus du sol avant d’entamer son premier tube « Get The Party Started ».

Au fil de la soirée l’ambiance passera de la fête à des moments plus intimes, comme quand avec son guitariste Justin elle entonnera deux chansons en acoustique. Le public se met alors à chanter « La vie en rose d’Edith Piaf ». « Je vous entends, wow, vous êtes formidables », répond Pink en anglais.

Puis soudain lorsque la chanteuse s’avance sur la grande jetée en forme de « T », plusieurs fans lui jettent différents cadeaux. Elle saisit des peluches et un tee-shirt destiné à son fils de deux ans.

Artiste engagée et anti-Trump, l’artiste ambassadrice à l’Unicef  va diffuser pendant son concert un petit film où elle affiche son soutien à l’ancien président des États-Unis Barack Obama, aux accords de Paris sur le climat , tout en dénonçant la vente des armes à feux aux Etats-Unis avant que le message « change is possible » n’apparaisse.

Les titres s’enchaîneront, il y en aura 23 en tout. (Get the Party started, Beautiful Trauma, Just like a Pill, Who knew, Funhouse, Hustle, Secrets, Try, Just give me a reason, River, Just like Fire, What about us, For Now, 90 Days, Time after Time, Walk me Home, I am here, F**kin Perfect, Raise your Glass, Blow me, Can we pretend, So What et Glitter in the Air). Réputée pour ses concerts aériens, la star américaine a tenu toutes ses promesses en réalisant une multitude d’acrobaties comme elle sait le faire.

La dernière fut des plus mémorables. Accroché à des harnais, Pink va survoler la salle et ses spectateurs en chantant son célèbre So What.