La révolution continue pour les cyclistes. Les vélos sont désormais les bienvenus partout, ou presque à La Défense. Après l’ouverture des coronapistes sur le boulevard circulaire et le pont de Neuilly, La Défense va ouvrir des pistes cyclables sous sa dalle. L’établissement public chargé d’aménager et gérer le quartier d’affaires a obtenu le 22 juin dernier l’accord du préfet des Hauts-de-Seine pour tester la circulation des vélos sur plusieurs voies situées sous la dalle.

Ce sont en tout 1,35 kilomètre de pistes temporaires qui vont ainsi être aménagées dans les voies des Bâtisseurs et des Sculpteurs, qui sont les principaux axes de dessertes du quartier d’affaires ainsi que sur le rond-point de La Défense et l’avenue Jean Moulin. Pour ceux qui décideront de pédaler sous la dalle, ces voies permettront d’accéder au sec à une vingtaine de tours et d’immeubles via trois entreponts. En tout ce sont 60 000 salariés qui vont potentiellement pouvoir profiter de ces pistes, affirme Paris La Défense.

Ces voies couvertes étaient jusqu’à présent interdites aux vélos par arrêté préfectoral et plus largement aux piétons, conformément à la réglementation du tunnel du Mont-Blanc. Si officiellement l’usage de la petite reine était proscrit, officieusement les autorités ont toujours fermé les yeux quand des cyclistes s’aventuraient dans ces galeries.

Mais depuis la crise du Coronavirus et le déconfinement, le vélo a fait sa place dans le quartier d’affaires poussant les collectivités à aménager à la hâte des pistes. « Le contexte du Covid-19 a rendu nécessaire l’accélération des actions en faveur des mobilités douces et la création de nouvelles pistes cyclables », explique le nouveau président des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense, Georges Siffredi. Avec la circulation des vélos sous la dalle de La Défense, nous franchissons une nouvelle étape en faveur des mobilités douces et proposons des solutions concrètes aux riverains et salariés du quartier ».

Une ouverture officielle des pistes courant juillet

Les premiers travaux d’aménagement de ces pistes ont été lancés ces derniers jours pour permettre une ouverture officielle courant juillet. De nombreux aménagements sont prévus pour assurer la sécurité, détaille Paris La Défense qui va revoir l’éclairage de ces voies et installer de nouveaux panneaux de signalisation et faire un marquage au sol. « Le dispositif de suivi a également été défini, notamment vis-à-vis de la pollution de l’air, de la sûreté et du stationnement gênant, précise l’établissement ».

Ces aménagements temporaires seront reliés aux pistes provisoires créées le long des avenues Gleizes, Prothin, Jean Moulin, Général de Gaulle, division Leclerc, de la rue Louis Pouey et vers la place Carpeaux réalisées par Paris La Défense. Elles seront aussi connectées aux aménagements réalisés par le département des Hauts de Seine, la Dirif et la ville de Courbevoie le long du boulevard circulaire nord, du Pont de Neuilly, de l’avenue Gambetta et de la RD 913.

Déjà matérialisées par du marquage au sol, ces pistes discrètes restent pour le moment que très peu utilisées. Mais elles font le bonheur des vélotafeurs. « Arrêtez tout !! Il y a d’énormes pistes cyclables sous le parvis de la Défense. Le monde est devenu fou…  Je ne pensais pas voir ça de sitôt », s’enthousiasme dans un tweet, Jeannot LeCyclo qui avait publié il y a quelques mois sur YouTube des astuces pour accéder facilement à la dalle de La Défense.

Mais pour l’instant ces nouvelles pistes ne sont que temporaires. L’arrêté du préfet Pierre Soubelet, court jusqu’au 2 novembre prochain. D’ici là, Paris La Défense fera le bilan de ces coronapistes en vue d’une éventuelle pérennisation. « Cette expérimentation, qui fera l’objet d’un bilan au mois d’octobre, vient renforcer l’offre de pistes cyclables mises en œuvre depuis le déconfinement », explique Paris La Défense.