La région Île-de-France conserve sa note « AA+ » attribuée par l’agence Fitch Ratings. Une bonne performance des comptes de la région dont s’est félicitée la principale intéressée. Dans un communiqué Valérie Pécresse, la présidente de la région, et Stéphane Salini, vice-président chargé des finances et de l’évaluation des politiques publiques (Également représentant de la région au conseil d’administration de l’établissement Paris La Défense) se sont réjouis de cette note « meilleure que celle de l’État français ».

« La Région Île-de-France bénéficie depuis avril 2019 d’une note intrinsèque (stand alone crédit profile) de AA+, soit un niveau supérieur à celui de l’État (AA), que l’agence Fitch vient de confirmer », explique la région dans un communiqué. La région Île-de-France est la seule région parmi celles suivies par cette agence américaine qui bénéficie d’une note intrinsèque aussi élevée, se félicite-t-on.

Dans sa notation Fitch salue ainsi le « contrôle strict sur des dépenses (…), la rigueur de la prévision et de l’exécution budgétaire » de la région qui ont permis de baisser les dépenses de gestion « chaque année depuis 2016 » et de respecter « les règles prudentielles mises en place par l’État ». « Depuis quatre ans à la tête de la région, l’exécutif affiche un bilan financier très positif : les dépenses de fonctionnement ont baissé de près de 15 %, soit une économie de plus d’un milliard qui correspond à 204 euros par ménage francilien, et les dépenses d’investissement ont augmenté de près de 35 %, soit un surplus d’investissement de 1,5 milliard d’euros. En 2019, pour la première fois depuis quinze ans, les dépenses d’investissement dépassent les dépenses de fonctionnement, qui passent sous la barre symbolique des 50 % et représentent 49% en 2019 », poursuit dans son communiqué la région.

Enfin la région rappelle que la Cour des comptes a en septembre dernier dans son rapport sur les finances locales 2019, salué la « gestion vertueuse » de ses comptes. La Cour soulignait également que l’Île-de-France est la seule région à avoir baissé ses dépenses de fonctionnement en 2018 et chaque année depuis 2016, de plus de 8 % en tout.

« Nous poursuivons sur cette lancée qui nous permet de transformer la région Île-de-France en profondeur, tout en conservant une gestion saine et durable. Le budget 2020, dont les orientations seront présentées les 21 et 22 novembre 2019, viendra confirmer notre ambition », conclue la présidente de la région.

La région Île-de-France est l’un des principaux financeurs du prolongement d’Eole vers Mantes-la-Jolie via La Défense à hauteur de 1,060 milliard d’euros. Dans le quartier d’affaires la région avec son autorité des transports Île-de-France Mobilités (IDFM) avait également testé jusqu’en mai dernier un service de navette autonome qui a finalement été arrêté pour diverses régions. Un nouveau service pour relier l’aéroport Roissy – Charles de Gaulle à La Défense d’ici à 2024 a dernièrement été annoncé par la région qui le financera.