Il y a encore quelques années le boulevard circulaire de La Défense était délaissé et pour sa partie sud dans un piteux état. Mais depuis que le département des Hauts-de-Seine a repris auprès de Dirif (qui n’est d’autre que l’État) ce périphérique datant des 70 qui encercle La Défense, l’axe fait l’objet de toutes les attentions.

Si la partie nord (côté Courbevoie) a été transformée au début des années 2000 puis dans le milieu des années 2010 en un boulevard urbain, la sud (côté Puteaux) ressemble toujours à une autoroute.

En attendant l’arrivée des nouveaux projets immobiliers comme les tours Hekla et The Link, le futur siège de Total, qui permettront la refonte totale de cette seconde partie de l’axe, le département veut faire du boulevard circulaire une « terre d’expérimentation ».

Pour cela il a lancé il y a quelques mois l’appel à projet « RD993 Lab ». L’objectif : mettre en place et étudier l’évolution de solutions innovantes non seulement pour le boulevard circulaire de La Défense, les voiries du département mais plus généralement pour les routes du futur dans le monde. C’est ainsi que quatre projets ont été retenus en décembre dernier par le département. Ils seront mis en œuvre à partir de l’été prochain.

Le premier portera sur la gestion intelligente du trafic. Vinci, Actemium et Qucit proposeront bientôt un système d’analyse intelligente de vidéos afin de collecter les données du trafic et de moduler les plans de feux en fonction de l’état de la circulation pour éviter les congestions.

Si le boulevard circulaire a longtemps été victime d’une longue panne d’éclairage il est de retour depuis décembre 2017. Avec « Luciole » Eiffage va réduire l’impact énergétique de l’éclairage urbain via un système économe et intelligent. Ce projet vise à l’installation de Led sur les réverbères existants, la mise en place d’un revêtement clair et un dispositif de variation de l’intensité lumineuse. L’éclairage s’intensifiera à l’approche d’un véhicule, d’un vélo ou d’un piéton, puis elle redescend graduellement lorsqu’il s’éloigne.

Le projet « ITS Ready » a lui été proposé par Aximum. Il a pour objectif de fluidifier le trafic à travers le déploiement d’équipements communicants avec les automobilistes (véhicules connectés, via une application smartphone ou via des panneaux d’information sur le trajet), permettant ainsi de fournir des conseils de vitesse à adopter en fonction de la situation (piétons qui traverse, feu passant au rouge …). Cette solution permet également l’optimisation du partage de la voirie par l’adaptation du temps de feu vert au flux piéton.

Enfin avec « Flowell » Colas envisage un marquage au sol innovant basé sur l’installation de dalles composées de Led reliées à une borne de pilotage et raccordées au réseau électrique. Le marquage est ainsi plus visible et s’allume au passage de l’automobiliste sur les carrefours complexes pour une meilleure lisibilité des mouvements à adopter.