Dans quelques années l’échangeur de la Rose de Cherbourg ne ressemblera plus du tout à celui que vous connaissez aujourd’hui. Véritable symbole du tout-voiture, ce grand anneau routier du boulevard circulaire construit dans les années 70 va d’ici les trois prochaines années être reconfiguré.

Pour accompagner la future tour Hekla de Jean Nouvel, la nouvelle résidence étudiante Campusea (également signée de l’architecte français) mais aussi la rénovation de la tour Landscape, l’établissement public Paris La Défense, chargé d’aménager et de gérer le quartier d’affaires a entrepris la mutation de cette énorme structure en béton alors que sa destruction totale avait été évoqué un temps. Autrefois dédié exclusivement aux véhicules, l’anneau de la Rose de Cherbourg sera d’ici à l’été 2023, ouvert aux piétons et en circulation douce. Une grande partie de l’échangeur sera transformé en promenade urbaine, à l’image de la High Line à New York.

Voici à quoi ressemblera l’échangeur de la Rose de Cherbourg à l’été 2023 – DR

Alors que c’est l’agence AME qui été choisie pour donner une nouvelle vie à la structure qui sera agrémentée de nombreuses plantations et de jeux, Paris La Défense cherche désormais l’entreprise qui mènera les travaux de génie civil. L’aménageur a lancé un appel d’offres qui s’achèvera le 25 mai prochain.

Une fois retenue, l’entreprise de BTP entamera le chantier dès cet été avec comme objectif, une fin des travaux l’été 2023. Mais si dans trois ans la Rose de Cherbourg aura le droit à une nouvelle vie, une petite partie de cette nouvelle place ne sera pas réaménagée. Il s’agira vraisemblablement de la zone « Oblongue », située face à la résidence Campusea, à l’emplacement de la marketing suite de la tour Hekla. Car c’est précisément dans ce secteur que la Société du Grand Paris (SGP) projette désormais de construire pour 2030 la gare de La Défense pour la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express. L’emprise du chantier devrait alors empiéter sur une partie de la Rose de Cherbourg. Par ailleurs, une nouvelle station de tramway de la ligne du T2 est envisagée dans les prochaines années sous cet anneau de béton.

Une promenade urbaine va être aménagée sur l’ancien anneau routier – DR