Il est à lui seul le symbole du tout-voiture. Construit dans les années 70, l’immense échangeur de la Rose de Cherbourg édifié du côté de Puteaux, à l’arrière du centre Westfield Les 4 Temps entame enfin sa mue. Paris La Défense a lancé le 22 juin dernier le vaste chantier de transformation de cette anneau routier du boulevard circulaire. Si la destruction totale de l’édifice avait un temps été envisagée, les grandes difficultés et les coûts exorbitants que cela aurait entrainé a permis de lui offrir une seconde vie, plus humaine.

Pour accompagner les nouveaux projets immobiliers qui bordent l’anneau de béton dont l’iconique tour Hekla mais aussi préparer l’arrivée de la ligne 15 du Grand Paris Express et sa gare et peut-être une nouvelle station de tramway du T2, l’aménageur du quartier d’affaires va transformer l’infrastructure. Elle deviendra d’ici le printemps 2023 une promenade piétonne et cyclable où une part belle sera faite au végétal et aux activités ludiques, à l’image d’High Line à New York.

« C’est un projet ambitieux et durable, travaillé depuis de nombreuses années avec la Ville de Puteaux et en concertation avec les riverains. Nous sommes fiers de pouvoir donner le coup d’envoi de cette transformation tant attendue et d’engager concrètement la métamorphose totale de ce quartier », s’enthousiasme Marie-Célie Guillaume, la directrice de Paris La Défense.

Voilà à quoi devrait ressembler la Rose de Cherbourg en 2023 avec sa tour Hekla – DR

Une promenade végétalisée de 450 mètres

Le nouveau quartier de la Rose de Cherbourg s’articulera autour de six opérations majeures. Sur l’avenue du General de Gaulle, la nouvelle grande place centrale sera aménagée et deviendra le nouveau cœur du quartier. L’anneau routier de la Rose deviendra une promenade végétalisée de 450 mètres, ouverte à la déambulation comme aux activités sportives. Le boulevard circulaire Sud débutera enfin sa reconvention en un axe urbain, plus doux où seront aménagés un large trottoir et une piste cyclable, comme sur la partie Nord. La bretelle de sortie dite « Rueil » sera remaniée et laissera place à une nouvelle entrée de ville. Les espaces verts très peu présents seront mieux valorisés et bien plus nombreux. Enfin des espaces ludiques comprenant une aire de jeux, un skate park ou encore une zone d’escalade pour enfants s’ajouteront à la relocalisation de l’actuel terrain de basket. Par ailleurs un parc de stationnement deux roues et un local vélo sécurisé seront créés et l’accès au parking Westfield Les Temps sera repensé afin de permettre de faciliter l’accès au quartier.

La première phase du chantier porte sur la bretelle Rueil qui est actuellement condamnée. Parallèlement le carrefour des Valettes est en cours de reconfiguration. Suivra ensuite le chantier de la place Oblongue puis de la mi-2020 à 2021 la réalisation de la promenade suspendue aux abords de la tour Hekla et de la tour Défense 2000 et la composition du parc, au sud de l’avenue du Général de Gaulle entre 2021 et 2022.

Chiffré à plus de 20 millions d’euros rien que pour la phase de travaux, le chantier qui a fait l’objet d’un appel d’offres au printemps dernier a été attribué à plusieurs entreprises dont Razel Bec, Colas Ile-de-France Normandie, Terideal et Satelec. La conception de la Rose a elle été confiée à Arriola et Fiol et Artelia et pour la maitrise d’œuvre AM Environnement, Lombardi et Ingerop.

L’anneau de la Rose de Cherbourg sera transformé en promenade piétonne – DR