Triste fin pour New Look qui rejoint la longue liste des enseignes ayant disparu du centre des 4 Temps suite à une faillite. L’enseigne de prêt à porter pour femmes qui avait ouverte en grande pompe à l’été 2011 une grande boutique d’un millier de mètres carrés aux 4 Temps (bientôt renommé Westfield Les 4 Temps) a été placé en liquidation judiciaire ce mercredi, entraînant la fermeture immédiate de toutes ses boutiques françaises dont celle de La Défense. Depuis quelques jours une opération de destockage avait été mise en place par l’enseigne britannique.

En difficulté, le groupe d’habillement bon marché avait lancé en septembre 2018 un plan de restructuration prévoyant des fermetures de magasins comme celui de La Défense pour 2021 et des suppressions d’emplois en France. Ce projet avait finalement été abandonné avec l’arrivée en novembre de nouveaux dirigeants. Fin février 2019, cette nouvelle direction avait annoncé qu’elle recherchait des repreneurs pour toutes les activités françaises.

400 salariés laissés sur le carreau

En plus du marché français la marque anglaise a décidé de quitter plusieurs pays dont la Chine et la Belgique. En France elle comptait 29 boutiques et employait environ 400 salariés. A La Défense une petite quarantaine de personnes y étaient employés.

Si beaucoup de salariés de l’enseignes résignés ont décidé de jeter l’éponge en partant avec les indemnités minimales légales, d’autres emmenés par le syndicat Sud Commerces ont choisi de se battre. Ils occupent notamment des boutiques parisiennes ou ont mené des opérations « coup de poing » comme l’invasion des bureaux de Deloitte. « On est en train de se battre pour avoir des indemnités, assure, Laurent Degousée, co-délégué Sud Commerce. Il y a encore de l’argent dans la trésorerie de l’entreprise ».