La réouverture du Toit de la Grande Arche c’est pour juin

Fermé depuis avril 2010 le Toit de la Grande Arche va enfin retrouver ses touristes dès le 1er juin prochain.

La Grande Arche à la fin mars 2017 - Defense-92.fr

Dans un peu moins de deux mois il retrouvera ses touristes après plus de huit ans de fermeture. Dès le 1er juin prochain il sera enfin possible de redécouvrir le Toit de la Grande Arche qui avait été fermé en avril 2010 suite à une panne de l’un des ascenseurs panoramiques permettant d’y accéder puis d’un litige entre l’ancien exploitant et l’Etat, propriétaire des lieux.

Le groupe City One qui a été retenu pour la gestion et l’animation du lieu par le groupe Eiffage en charge des travaux et de la concession du toit et de la paroi sud, vient d’annoncer la réouverture de ce lieu emblématique de La Défense avant le début de l’été.

En plus de l’accès au belvédère qui a été complètement réaménagé viendra désormais s’ajouter le nouveau pont-promenade qui permettra d’observer l’autre côté de l’axe en direction de Nanterre. Le Toit proposera en outre à ses visiteurs un espace d’exposition de 1 400 mètres carrés sur la photographie d’actualité et ses rapports avec l’histoire qui sera chapeauté par Jean-François Leroy. Une partie de l’exposition sera renouvelée tous les trois mois et pourra évoluer en quelques jours en fonction de l’actualité, promet City One. Un restaurant gastronomique d’une quarantaine de couverts avec devant les fourneaux le chef Jean-Christian Dumonet et une offre de restauration rapide proposée par Lina’s viendront s’ajouter au lieu, ainsi qu’une boutique de souvenirs d’une vingtaine de mètres carrés. Plusieurs maquettes, plans et photos historiques de l’Arche et de La Défense seront également présentés. Enfin trois auditoriums seront à nouveau disponibles pour l’organisation de divers événements comme des séminaires.

Le pont-promenade permettra aux visiteurs du Toit de découvrir la continuité de l’axe vers Nanterre – Defense-92.fr

Le Toit de l’Arche sera accessible tous les jours de l’année

L’accès au toit qui sera ouvert tous les jours de l’année se fera toujours par les quatre ascenseurs panoramiques. Ils seront désormais doublés par deux ascenseurs express à l’intérieur de la paroi sud qui seront utilisables en cas de vent important bloquant l’usage des ascenseurs panoramiques ou pour les clients du restaurant.

Côté tarif il faudra débourser quinze euros pour accéder au lieu, dix euros pour les étudiants de moins de 26 ans et sept euros pour les enfants âgés de six à dix-huit ans. Les moins de six ans pourront eux bénéficier d’une entrée gratuite et les chômeurs et plus de 65 ans d’une place de douze euros. Pour accéder à l’exposition de photographies les visiteurs devront en plus de leur billet débourser quatre euros (gratuit en revanche pour les moins de seize ans).

Une cinquantaine de personnes y travailleront

« On veut redonner vie au Toit et lui permettre de faire partie des monuments préférés des parisiens », confie pleine d’enthousiasme Corinne de Conti, la présidente du lieu pour City One. L’agence fondée en 1991 par Sophie Pécriaux qui s’est spécialisée dans les métiers de l’accueil y emploiera une cinquantaine de personnes issues de plusieurs métiers comme l’accueil, la vente ou la restauration. « La Grande Arche va devenir la vitrine de tous nos métier » poursuit Sophie Pécriaux.

Alors qu’avant sa fermeture, le Toit de l’Arche était le premier site touristique de la proche couronne parisienne avec près de 200 000 visiteurs par an il ambitionne désormais d’accueillir chaque année 320 000 personnes.

Par ailleurs depuis ce lundi 3 avril les quelques 1 700 fonctionnaires du Ministère de l’Environnement qui sont installés en parties dans les tours Pascal –qui vont faire l’objet dans les prochains mois d’un vaste programme de rénovation– ont commencé à regagner la paroi sud de l’Arche. Ce déménagement devrait durer une bonne partie du mois d’avril.

Le belvédère a été entièrement réaménagé – Defense-92.fr

  • Sebastien Depaulis

    15 euros c’est du routage de gueule …