Chantier de la tour Alto : une soixantaine de bungalows installés le temps d’un week-end

Soixante-quatre bungalows ont été installés le week-end dernier sur un grand portique en béton pour le chantier de construction de la tour Alto.

La pose des bungalows du chantier de la tour Alto s'est achevée dans la nuit du dimanche à lundi - Defense-92.fr

Il aura fallu un week-end complet à Bouygues Construction qui a en charge la construction de la tour Alto pour ériger une partie de sa base vie du chantier. L’entreprise française de BTP a hissé à l’aide d’une grande grue mobile de 200 tonnes quelques soixante-quatre bungalows qui abriteront dans les prochains jours les vestiaires et espaces de repos des ouvriers du chantier ainsi qu’une partie des bureaux de l’encadrement. Ces constructions modulaires ainsi que plusieurs blocs d’escaliers ont été posées en environ 48 heures sur un grand portique en béton implanté le long du boulevard circulaire au pied de la tour First sur trois et quatre niveaux.

Un chantier qui doit s’achever début 2020

Entrée du boulevard circulaire qui a dû être fermé durant tout le week-end jusqu’au milieu de la nuit du dimanche au lundi afin de permettre cet assemblage qui sera complété d’ici 2018 par deux ou trois niveaux avant que tout ne soit retiré à la fin du chantier au premier trimestre 2020. Ce même portique accueillera également dans les prochains mois le témoin de la tour.

Imaginée par l’agence IF Architectes, la tour Alto (projet auparavant porté par la banque UBS avant d’être vendu en février 2016 à ADIA, représenté par LaSalle) qui va remplacer l’immeuble des Saisons au pied de la tour First, sera haute de 150 mètres et proposera 38 étages de bureaux répartis sur une surface totale de 51 000 mètres carrés. La tour habillée d’une façade composée de centaines d’écailles de verre prendra une forme singulière évasée avec une variation de la surface des niveaux allant de 700 mètres carrés au pied de la tour jusqu’à 1 500 mètres carrés au sommet. L’édifice sera accompagné d’un parking, de commerces et d’une vaste place, développée par l’Epadesa.