Alors que l’ouverture de la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express accuse déjà plusieurs années de retard, la date de 2030 est une nouvelle fois compromise. Cette fois-ci la raison de ce nouveau retard n’est pas d’ordre financier ou technique mais à cause du Coronavirus et son confinement.

La Société du Grand Paris (SGP) qui mène le projet de ce supermétro a confirmé ce mardi l’impact de la crise sanitaire sur le calendrier. Pour les lignes 15 Est et Ouest, qui sont encore en phase d’études le retard devrait être de « trois ou quatre mois », selon la SGP. Programmée pour 2030, la 15 Ouest (Pont de Sèvres – Saint-Denis Pleyel) doit passer par La Défense. A l’origine la station du quartier d’affaires était prévue sous le centre commercial Westfield Les 4 Temps, là où aurait initialement dû aboutir la ligne 1 du métro dans les années 80. Mais face aux grandes difficultés à réaliser la station de La Défense à cet emplacement la SGP a finalement changé ses plans et annoncé fin 2019 que la gare serait construite non loin de là, dans le secteur de la Rose de Cherbourg.

« En matière d’ingénierie, un planning vit, bouge, évolue et notre métier de maitre d’ouvrage consiste à intégrer les mauvaises nouvelles autant qu’à trouver des solutions d’accélération, et à les mettre en œuvre », justifie Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris.

Concernant les autres lignes, le directoire de la SGP a alerté le conseil de surveillance que l’objectif d’ouverture des lignes 16 et 17 pour les Jeux Olympiques de 2024 qui était extrêmement tendu, ne pourra être tenu. « Une expertise extérieure indépendante visant à identifier d’éventuelles mesures alternatives sera diligentée d’ici le prochain conseil de surveillance à la demande du Commissaire du Gouvernement », explique la SGP.

Par ailleurs la SGP, Georges Siffredi, le président des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense vient d’intégrer le conseil de surveillance, en remplacement de son prédécesseur Patrick Devedjian, décédé le 29 mars 2020 du Covid-19. Georges Siffredi a été désigné membre élu du comité d’audit et des engagements.