Ils ont été installés à la fin des années 90 et vont bientôt être remplacés par un modèle plus récent. Inaugurés en août dernier par Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France à la Paris gare Saint-Lazare, les nouveaux portiques de contrôle, jugés plus efficaces contre la fraude vont arriver à La Défense. La SNCF a lancé depuis quelques jours le chantier de remplacement de ce matériel automatique de contrôle. Ces équipements seront installés d’ici l’été prochain aux trois sorties de la gare.

Conséquence la fermeture de la sortie de la Grande Arche depuis l’été dernier pour permettre le remplacement des quatre escalators va être prolongée jusqu’à avril. Viendra ensuite l’émergence principale de la gare. L’opération de remplacement se fera en plusieurs étapes d’avril à l’été prochain. Durant toute la durée des travaux pour éviter un engorgement les voyageurs n’auront alors plus besoin de valider leur titre de transport. Enfin la dernière étape portera sur la plus petite des sorties, celle donnant sur la place Carpeaux.

Outre leur meilleure fiabilité contre les resquilleurs ces portiques nouvelle génération permettent de s’adapter plus facilement aux affluences de voyageurs grâce notamment à leur système de réversibilité.

Si l’association d’usagers Plus de Trains voit d’un bon œil ces nouveaux portiques qui ont fait leurs preuves, malgré quelques craintes à leur lancement, elle regrette le calendrier et le report de la réouverture de la sortie Grande Arche. « Ça fait six mois que l’on galère et que cette sortie est fermée. On aurait aimé que l’on fasse passer les gens sans valider pendant les travaux », déplore Arnaud Bertrand, le président de l’association.

Les nouveaux portiques de contrôle à La Défense seront les mêmes que ceux de la gare de Paris Saint-Lazare – Defense-92.fr