Elle était la dernière des enseignes du nouveau complexe Oxygen à se faire attendre. Après des mois de travaux, la Maison Rostang a ouvert il y a quelques semaines une nouvelle adresse dans le quartier d’affaires : Octopus. Octopus se veut être la nouvelle brasserie chic et moderne du quartier dotée d’un bar à cocktails.

Dans ce lieu atypique aménagé au bord de l’esplanade, Octopus offre à ses clients dans un cadre cosy une vue unique sur l’axe historique et son Arc de Triomphe. La brasserie de 250 mètres carrés dispose dans sa grande salle de 154 places assises. Deux terrasses l’une côté bassin Takis offre une quarantaine de places et celle côté Paris qui surplombe le pont de Neuilly en compte une trentaine.

Si ce n’est pas le célèbre chef étoilé Michel Rostang qui s’est glissé derrière les fourneaux d’Octopus, la brasserie est le fruit d’une collaboration avec le groupe Liquid Corp (qui gère également le Nodd qui a ouvert en mars dernier dans ce même complexe Oxygen) et sa maison. A la tête de cette cuisine ouverte sur la salle, c’est la chef Géraldine Rumeau qui est aux manettes. Élaborée avec les équipes de la Maison Rostang, la carte mêle des produits de la mer et des viandes.

Des viandes, du poisson et des fruits de mer

Au déjeuner, le « Raw bar » propose des poissons cuisinés à cru et des fruits de mer à savourer avec un verre de vin. Le grill allie viandes, poissons et pièces à partager comme le Tomahawk de veau, à accompagner de légumes braisés ou encore d’un « Mac & Cheese ». Mais l’une des grandes spécialités de la brasserie fait directement référence à son nom. C’est le poulpe. Ici il est grillé, nappé d’une vierge de citron confit. On retrouve aussi le gratin de macaronis au homard, une des signatures de la Maison Rostang. Pour le dessert on retrouve à la carte des grands classiques comme le crémeux chocolat « Ashanti » ou encore la crème brûlée « Old Fashioned » accompagnée d’un bourbon et orange confite.Pour les prix, la carte est plutôt abordable, en adéquation avec les autres brasseries du quartier. Il faut compter entre 20 et 30 euros pour un repas (sans la boisson alcoolisée).

Le soir l’ambiance change. Le bar circulaire mené par Sterling Hudson -originaire de New York passé notamment par le Standard Hôtel à NYC et le Moonshiner à Paris- s’électrise au son des shakers et met à sa carte des dizaines de jus. Une vingtaine de grignotages sont également disponibles. Et point positif, la grande terrasse donnant sur la capitale communique directement avec le Nodd, le lieu festif.

Octopus est ouvert du lundi au vendredi de 11h45 à 14h30. Le soir la brasserie s’ouvre dès 17h30 jusqu’à 22h30 pour diner et 1 heure du matin pour le bar à cocktails.

La brasserie Octopus offre une vue sur l’axe historique et son Arc de Triomphe – Defense-92.fr