Et de deux pour Ma Bento. L’enseigne spécialisée dans la vente de bentos, ces petits plateaux repas individuels très populaires au Japon, a ouvert début octobre un second restaurant à La Défense après celui du quartier Michelet.

Fondée par Francis Fagel, un franco-japonais et Thierry Falchero, Ma Bento est né après un voyage de ces deux amis de toujours au pays du soleil levant. « Lors de l’un de nos voyages en 2009 au Japon, dans le Shinkansen (l’équivalent du TGV), Thierry a remarqué le côté très pratique et convivial du bento », se souvient Francis Fagel. De là va alors germer l’idée pour les deux entrepreneurs d’importer le concept en France. L’idée va se concrétiser en 2011 avec l’ouverture du premier restaurant dans la galerie Michelet.

Jusqu’à présent les deux entrepreneurs n’avaient que cette unique adresse, même si Ma Bento a vite conquis les salons spécialisés comme la Japon Expo en proposant ses spécialités dans des boutiques éphémères.

Mais les ambitions sont désormais plus grandes pour le duo de fondateurs qui est parti à l’assaut d’un mastodonte. Ma Bento s’est lancé début octobre dans le centre commercial Westfield Les 4 Temps en s’installant dans sa clairière en cours de rénovation. « A la base on voulait un petit kiosque éphémère. Puis Unibail-Rodamco-Westfield (le propriétaire du centre, ndlr) nous a proposé cet emplacement », confie Francis. Pour arriver dans ce gigantesque mall, Ma Bento a dû s’adapter. « On est partis sur une nouvelle chartre graphique avec une offre complémentaire qui est axée sur un service tout au long de la journée », ajoute Thierry. Le restaurant aborde ainsi une décoration résolument moderne tournée autour du pays du soleil levant. Petit il dispose tout de même d’une quarantaine de places assisses pour ceux qui ne voudraient pas prendre leur commande à emporter .

Au menu on retrouve donc huit types de bento avec aux choix du saumon, du porc pané, du bœuf, des gambas, végétarien mais aussi un « du jour ». Les prix vont de 11,90 euros à 15,90 euros, hors formule. Contrairement à son grand frère qui n’est ouvert que le midi, le restaurant du Westfield Les 4 Temps est donc ouvert tous les jours, tout au long de la journée. Cette évolution de la carte passe donc par des produits proposés « sur le pouce » avec des gyozas, des edamames,… mais aussi des bubble tea.

Pour la suite, même si les temps sont durs à cause de la crise sanitaire actuelle, les deux amis visent désormais de se développer en franchise avec le restaurant de La Défense comme vaisseau amiral.