Plus de trente ans qu’il attend de laisser de sa griffe à La Défense. Après son échec au concours Tête Défense en 1983 qui aboutira au projet de la Grande Arche de Johan Otto Von Spreckelsen, son renoncement à faire sortir de terre la Tour Sans Fin dans les années 90 puis à l’abandon de sa Tour Signal en 2010 suite à la crise financière et l’opposition farouche de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux, Jean Nouvel va enfin avoir sa tour à La Défense. Le célèbre architecte français a posé ce lundi midi la première pierre de sa Tour Hekla aux côtés des promoteurs et investisseurs du projet mais aussi de de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Patrick Devdjian, le président de Paris La Défense et des Hauts-de-Seine.

« J’ai déjà eu quatre ou cinq projets qui sont restés sur le papier, ça été très dur d’autant plus que c’était pour moi des projets très importants », confie Jean Nouvel aujourd’hui tout sourire de pouvoir enfin inscrire son nom parmi la longue liste des architectes qui ont fait La Défense.

La Tour Hekla sera construite d’ici début 2022 sur la Rose de Cherbourg – DR

Alors qu’il y a dix ans la maire de Puteaux qualifiaitSignal de « Donjon » symbolisant un « retour au moyen-âge », avec Hekla, Joëlle Ceccaldi-Raynaud semble emballée par ce projet construit dans la ville. « C’est un geste architectural magnifique, un très bel objet, se réjouit l’édile qui affirme ne pas être en brouille avec l’architecte. Moi je n’ai rien contre Jean Nouvel, c’est un homme qui a un vrai talent et je pense qu’à La Défense il fallait cet objet-là ».

Jean Nouvel promet un « objet singulier »

Si Hekla n’est pas véritablement le premier bâtiment de Jean Nouvel à La Défense puisqu’il a fait construire il y a peu sa petite sœur, la résidence étudiante Campusea, ce building va devenir la marque de l’architecte français dans le quartier d’affaires. « La Tour Hekla sera un objet singulier, promet l’architecte du Louvre d’Abu Dhabi. Pour la première fois à La Défense on va mettre des brises-soleil sur une tour de grande hauteur ».

Construite à Puteaux dans le secteur de la Rose de Cherbourg, à l’arrière des 4 Temps, la Tour Hekla du haut de ses 48 étages deviendra au début de l’année 2022 avec ses 220 mètres de haut l’un des plus hauts gratte-ciels du quartier. Édifié dans un mouchoir de poche sur une toute petite parcelle triangulaire enclavée dans l’un des coins de l’ancien anneau du boulevard circulaire, le building développera 76 000 mètres carrés dont 66 000 consacrés aux bureaux et pourra accueillir jusqu’à 5 800 salariés.

La Rose de Cherbourg sera entièrement réaménagée pour accompagner la construction de la Tour Hekla – Defense-92.fr

Les futurs occupants pénétreront dans Hekla par un grand lobby au design contemporain et à la double hauteur. En effet deux accès seront possibles, l’un depuis le niveau rue et l’autre depuis l’ancien échangeur qui sera reconverti en promenade urbaine. Au troisième niveau prendra place un grand auditorium de 250 places qui promet d’être « baigné par la lumière naturelle » ainsi qu’un business center d’une dizaine de salles de réunion. Suivront ensuite trois étages consacrés à la restauration. Il y aura cinq espaces de restauration en tout dans la tour. Les bureaux seront eux répartis du 7ème au 45ème étage et offriront des vastes plateaux courant d’environ 1 700 mètres carrés. A chacun des niveaux, des loggias et des terrasses seront accessibles aux utilisateurs comme pour les tours Majunga et Trinity. Enfin au trois derniers niveau un espace club abritera avec des espaces pour les afters works ou les événements d’entreprises le tout en offrant une vue imprenable sur Paris. L’ultime étage ne sera pas technique mais un rooftop où sera aménagé un jardin panoramique.

Un investissement de plus de 600 millions d’euros

Pour édifier Hekla c’est Bateg, la filiale de Vinci Construction qui a été choisie. Les travaux de terrassement qui ont déjà débuté il y a déjà plusieurs mois vont se poursuivre avec la création des fondations jusqu’à la fin de l’année. Suivra alors jusqu’au second trimestre 2021, l’édification des étages grâce à deux grues à flèches relevables avant que la tour ne s’habille de sa façade entre le second trimestre 2020 et le troisième trimestre de 2021. La livraison de la tour est programmé pour le début de l’an 2022.

Développé par les promoteurs Hines et AG Real Estate et financé par le duo Amundi et Priminial REIM la Tour Hekla va représenter un investissement de plus de 600 millions d’euros. La commercialisation de cet énorme building a été confiée à Chushman & Wakfield, BNP Paribas Real Estate et CBRE.

Investissant pour l’un de ses clients, Amundi marque depuis ses dernières années une forte présence à La Défense avec plusieurs actifs dans son patrimoine. « Il est fondamental pour Amundi Immobilier d’être présent au cœur du premier quartier des affaires européennes. C’est pourquoi nous avons renforcé notre position avec l’acquisition, en 2016, de la Tour Egée, en 2017, de Cœur Défense et de l’emblématique Tour Hekla », affirme Pedro Antonio Arias, directeur des actifs réels et alternatifs d’Amundi.

Mais le projet d’Hekla sera surtout l’occasion pour l’établissement Paris La Défense qui est en charge de l’aménagement et la gestion du quartier de complètement transformer l’ancien échangeur de la Rose de Cherbourg. L’ancien anneau du circulaire va être métamorphosé en une promenade urbaine permettant ainsi de mettre fin à cette coupure entre Puteaux et La Défense.

La Tour Hekla totalisera 48 étages plus rooftop – DR