Dans un peu plus de deux ans, ce sera l’un des plus grands complexes de bureaux en bois de France. Candidat malheureux en 2017 pour accueillir le nouveau siège de Total, le projet Arboretum porté par Icawood (le fonds lancé par Icmap et Ivanhoé Cambridge), WO2 et BNP Paribas Real Estate va enfin se concrétiser après quatre ans d’études. WO2, le promoteur de l’opération (filiale du groupe du même nom qui détient à part égal avec Altarea Cogedim, Woodeum qui est à l’origine du projet), fondé par Guillaume Poitrinal et Philippe Zivkovic a annoncé ce jeudi le démarrage dans les prochaines semaines du chantier de ce gigantesque projet.

Situé à quelques encablures des tours de La Défense, ce campus de bureaux va être érigé à Nanterre, en bordure de la Seine et de l’A86 sur l’ancien site des Papeteries. Il prendra racine à moins de 700 mètres de la gare de Nanterre-Université qui est desservie par la branche de Saint-Germain-en-Laye du RER A, l’axe Cergy-le-Haut de la ligne L du Transilien et dans quelques années par le tramway T1. L’ensemble imaginé les architectes François Leclercq (Leclercq Associés), Nicolas Laisné (Nicolas Laisné Architectes), Dimitri Roussel (DREAM), Hubert & Roy et Antoine Monnet, le paysagiste Franck Poirier (BASE) et le designer Olivier Saguez (Saguez & Partners) sera composé de plusieurs pavillons offrant près de 126 000 mètres carrés de bureaux et services « bas carbone », le tout entouré de vingt-cinq hectares de parc. Arboretum qui pourra accueillir entre 8 000 à 10 000 salariés, constitue selon ses concepteurs « le prototype même du bureau post-covid ».

Le complexe Arboretum doit en grande partie être construit avec du bois massif – WO2

WO2 entend avec Arboretum faire de la santé et du bien-être dans les bureaux, sa force. « En rupture avec les codes traditionnels, le complexe offrira les possibilités d’un nouveau rapport au travail », promet le promoteur. A l’intérieur les occupants pourront jouir de grands plateaux de 3 500 mètres carrés ouverts sur le parc privatif de neuf hectares du campus. Les 14 000 mètres carrés de terrasses promettent de faire le lien entre le dedans et le dehors. La circulation largement horizontale s’organisera dans de vastes espaces baignés de lumière naturelle, ouverts sur le jardin botanique. « De magnifiques escaliers intérieurs et extérieurs, remis enfin au premier plan, seront proposés en alternative aux ascenseurs. L’exceptionnelle structure en bois massif, laissée visible, invitera au bien-être », détaillent les développeurs du projet.

Pour nourrir les salariés, les sept restaurants d’Arboretum cuisineront des fruits et légumes produits sur place, dans le potager et le verger. Côté services on retrouvera notamment un espace sportif de 2 000 mètres carrés mais aussi un centre de séminaire-formation ultra moderne qui complètera le dispositif.

Le campus Arboretum bénéficiera d’un parc privatif de neuf hectares – WO2

Chiffré à 650 millions d’euros, le projet est porté à hauteur de 220 millions d’euros par Icawood ; BNP Paribas Real Estate ; FFP, une société d’investissement cotée et contrôlée par les Établissements Peugeot Frères et dans une moindre mesure par WO2. Le reste, soit environ 430 millions se fera par un financement sans recours, green loan. Il a été structuré par BNP Paribas, avec la participation d’Allianz Real Estate pour le compte des investisseurs du groupe Allianz, de AEW et Ostrum AM dans le cadre d’un mandat pour le compte d’un investisseur institutionnel, et d’un fonds de dette géré par BNP Paribas Asset Management. Le financement couvre à la fois l’acquisition et la construction. « Il s’agit d’une première, par la taille et l’engagement écologique, parmi les financements de projets en blanc », assure WO2.

Le projet est chiffré à à 650 millions d’euros – WO2

Prévu pour décembre 2022, Arboretum est le plus grand projet de promotion de bureaux lancé « en blanc » depuis Cœur Défense en 1997, avance WO2. Pour commercialiser cet énorme complexe ce sont les brokers BNP Paribas Transaction, Cushman & Wakefield et JLL qui ont été retenus.

Dans cette transaction, Icawood et ses partenaires ont été accompagnés par l’étude Wargny Katz, les cabinets Gide Loyrette Nouel et Adden, ainsi que Finae Advisors pour la mise en place du crédit, tandis que le tour de table initial était conseillé par l’étude Thibierge. Le consortium de prêteurs était conseillé par le cabinet De Pardieu Brocas Maffei et l’étude Wargny Katz.