L’expression de l’élu écologiste à Courbevoie se limitera à moins de 600 caractères

L’élue EELV d’opposition courbevoisine Ghizlaine Guessous pourra finalement s’exprimer dans le journal municipal de Courbevoie mais seulement en moins de 600 caractères.

L'élue EELV Ghislaine Guessous - Defense-92.fr

A Courbevoie quand on est seul dans l’opposition c’est 600 caractères et pas un de plus. L’élue écologiste EELV Ghizlaine Guessous qui s’était dernièrement plainte de ne pas avoir accès à la tribune d’expression dans le journal municipal de Courbevoie après son départ du groupe « Tous pour Courbevoie » pourra donc s’exprimer mais de manière limitée.

Le conseil municipal à majorité de droite (Les républicains) qui s’est réuni ce lundi soir a décidé d’octroyer une longueur de 600 signes maximum à cette élue écologiste alors que les autres groupes de l’opposition ont droit à 2 600 caractères.

« Le règlement intérieur ne précisait pas le lignage, parce qu’au moment où nous l’avons rédigé, avec l’opposition, il n’y avait pas d’élu indépendant » a confié au Parisien, Marie-Pierre Limoge (LR), la première adjointe de Courbevoie.

Mais pour la principale intéressée par cette modification du règlement intérieur « on ne peut rien expliquer en 600 signes ». L’écologiste a tout de même reçu le soutien durant la séance de la part de son ancien collègue de gauche Karim Larnaout pour qui 600 signes, ce n’est que l’équivalent de « quatre ou cinq tweets ».