C’est en décembre dernier, en pleine période de grève que des cyclistes militants avaient donné naissance au « Vélopolitain ». Demandé depuis un long moment par les vélotafeurs, ce réseau de pistes cyclables qui reprend le tracé des lignes de métro a pu véritablement naitre avec le déconfinement. Et pour mieux matérialiser ce réseau censé pour une bonne partie être temporaire, des militants de l’association Paris en Selle ont posé des milliers de pancartes pour baliser ces « Coronapistes ».

A La Défense la nouvelle piste temporaire qui a été créée sur l’avenue Charles de Gaulle, le pont de Neuilly et le boulevard circulaire a été baptisée par Paris en Selle « Vélopolitain 1 », en référence à la ligne 1 du métro qu’elle suit en surface. Reprenant les codes couleurs de la ligne 1, ces pancartes ont pour vocation de guider les vélotafeurs vers le bon chemin, ou plutôt la bonne piste.