Les fonds d’investissements asiatiques continuent de miser sur La Défense. Après avoir acquis la tour Ariane l’an passé, le fonds souverain singapourien GIC a confirmé l’achat début octobre de la tour EDF, sans toutefois donner de détails sur son prix. Selon le site Buisiness Immo la transaction avoisinerait les 550 millions d’euros, soit environ 9 000 euros le mètre carré pour cette tour qui développe 60 000 mètres carrés. Pour gérer ce building GIC s’est entouré de BauMont Real Estate Capital, qui est également le partenaire de GIC pour la gestion de la tour Ariane.

« L’actif présente des occasions attrayantes de création de valeur, que GIC entend saisir en investissant pour améliorer l’actif et l’offre de services. Cette opération est conforme à notre stratégie, en tant qu’investisseur à long terme, d’acquérir et d’ajouter de la valeur à des actifs de qualité dans les gateway cities », indique GIC dans un communiqué.

Une libération partielle de la tour par EDF

Construit entre 1998 et 2001 selon les plans de l’architecte Ieoh Ming Pei et développé par l’américain Hines, le building avec sa forme elliptique est loué depuis toujours à EDF. La tour avait été cédée pour 50 % à Efilo, filiale d’EDF, 25 % à la CNP et 25 % à Écureuil Vie. Depuis, CNP Assurances en était devenu l’unique propriétaire.

EDF doit désormais libérer prochainement environ 15 000 mètres carrés, dans la partie basse de cette tour alors même que le bail locatif court jusqu’à fin 2023. Un départ précipité du géant de l’énergie d’une bonne partie de cette tour qui s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation immobilière de l’entreprise. EDF qui a déjà quitté à La Défense l’immeuble Guynemer va également libérer d’ici la fin de l’année l’intégralité de la tour Cèdre, siège de sa direction Île-de-France qui sera déplacé à Saint-Ouen.