Encore une transaction majeure à La Défense. Si cette année 2019 ne devrait pas être un grand cru en termes de prise à bail en raison notamment de l’absence d’offres neuves, les acquisitions de grandes tours ont atteint en revanche des records. Quelques mois après les tours Majunga, CBX et Eqho les fonds asiatiques continuent de croire en La Défense.

Selon le site Business Immo, le fonds singapourien GIC Private Limited (anciennement Government of Singapore Investment Corporation) est sur le point d’acheter la tour PB6, plus connue sous le nom de tour EDF pour 550 millions d’euros. Cette opération qui générerait un rendement brut de 5,3 %, a été acté à travers la signature d’une promesse de vente ces dernières semaines par le fonds souverain de Singapour et l’actuel propriétaire, l’assureur français CNP Assurances. Contacté par le site spécialisé dans l’immobilier, Baumont Real Estate Capital qui représente GIC dans ce deal n’a pas souhaité faire de commentaire.

Géré par le gestionnaire d’actifs AEW, la tour EDF est l’un des plus emblématiques buildings du quartier d’affaires français. Conçue par le défunt architecte Ieoh Ming Pei mort en mai dernier, la construction de cette tour iconique avait été menée entre 1998 et 2001 sous l’impulsion de l’américain Hines. Le gratte-ciel d’environ 60 000 mètres carrés répartis sur 41 étages pour une hauteur de 165 mètres avait été vendue à 50 % à Efilo, une filiale d’EDF, à 25 % à Écureuil-Vie et à 25 % à CNP Assurances. Depuis ce dernier avait pris la totalité des parts de ce bâtiment.

EDF devrait libérer quelques 15 000 mètres carrés dans sa tour

EDF l’unique et intégral occupant historique de ce building chercherait à libérer environ 15 000 mètres carrés alors que son bail n’expire qu’à la fin 2023. Ces surfaces mises en location par le broker JLL sont localisées du second au quatorzième niveau du gratte-ciel. Un départ partiel qui s’inscrit dans le cadre d’un vaste mouvement immobilier de l’entreprise qui doit libérer d’ici la fin de l’année la tour Cèdre où se trouve son siège régional qui ira à Saint-Ouen.

Si cette nouvelle transaction proche du demi-milliard était confirmée elle serait la seconde en un peu plus d’un an pour GIC à La Défense. En octobre 2018 le fonds de Singapour avait acquis auprès d’Unibail-Rocamco-Westfield (URW) pour 465 millions d’euros la tour Ariane.

Les sud-coréens ont eux aussi de l’appétit pour les tours de La Défense. Cet été le fonds NH Investment & Securities a acquis une part minoritaire de 49 % de la tour Eqho auprès d’Icade. Le fonds Mirae Asset Daewoo, en collaboration avec le gestionnaire de portefeuille français Amundi Immobilier avait lui racheté à URW la tour Majunga pour 850 millions d’euros. CBX, une autre tour du quartier de La Défense avait-elle été acquise par le consortium d’investisseurs sud-coréens (Hana Financial Investment et Daishin Securities) représenté par Hines SGP auprès de Tishman Speyer Properties.