Elle est pour le moment entièrement remplie. Hines, l’asset manager de la tour CBX, propriété d’un fonds coréen a annoncé la signature d’un nouveau bail avec Envision Digital, la jeune filiale française du leader mondial singapourien des technologies de décarbonation et de l’« AIoT ».

Arrivée dans l’hexagone il y a trois ans à peine, l’entreprise qui ne cesse de croître quittera au printemps prochain le centre de coworking Space, rue du Louvre à Paris pour installer de façon pérenne sa centaine de collaborateurs au trentième étage du building sur un demi-plateau de 707 mètres carrés. La firme singapourienne partagera pour neuf ans au moins le niveau avec l’assureur AIG qui occupera prochainement en plus, les deux autres niveaux inférieurs.

« Envision Digital bénéficiera des infrastructures de CBX pour accueillir équipes et clients en complément des modes de collaboration digitaux largement utilisés par le Groupe dans le monde », confie Sylvie Ouziel, la présidente Internationale d’Envision Digital.

Cette nouvelle signature vient pour le moment boucler la commercialisation des 40 000 mètres carrés de la tour CBX autrefois intégralement occupée par la banque Dexia qui en était d’ailleurs propriétaire. En cours de démantèlement depuis sa faillite retentissante en 2011, la banque franco-belge libère régulièrement des niveaux du gratte-ciel inauguré en 2005.

Pour remplir CBX et convaincre de nouveaux occupants, l’ancien propriétaire, Tishman Speyer avait initié en 2017 une modernisation du bâtiment en créant entre autres un business center, une conciergerie et un lounge au dernier niveau ainsi qu’une terrasse panoramique. En plus d’héberger sur quelques niveaux la banque Dexia en cours d’extinction, CBX compte dans ses étages une multitude de locataires dont Total, Ingéniance, BearingPoint, Biogen ou encore AIG.

« Cette prise à bail, pour laquelle Envision Digital France s’est adjoint les services de Nexity SE, vient confirmer l’attractivité du quartier de La Défense, et de cet immeuble d’exception où Hines France réalise sa troisième signature en un an », s’est félicité l’américain Hines.