Hermitage promet « de très bonnes nouvelles » pour ses deux tours jumelles

Le promoteur franco-russe Hermitage tiendra le mardi 13 mars prochain une conférence de presse durant laquelle il promet "de très bonnes nouvelles" pour son projet de tours jumelles.

Le projet des tours Hermitage Plaza - DR

Verront-elles les anneaux olympiques de Paris en 2024 ? Empêtré depuis des années dans les recours, le ciel semble se dégager pour le projet des tours jumelles Hermitage Plaza. Son promoteur, le groupe Hermitage tiendra le 13 mars prochain, en marge du MIPIM, le salon international de l’immobilier à Cannes (06) une conférence de presse à 13h13. Un rendez-vous qui devrait être symbolique dans la date et l’heure, durant lequel le promoteur franco-russe promet de « très bonnes nouvelles » pour son projet dévoilé il y a déjà neuf ans. Le PDG d’Hermitage, Emin Iskenderov qui espère désormais une livraison de ses tours pour les Jeux Olympiques de Paris à l’été 2024 devrait notamment enfin apporter des éclaircissements sur le modèle du financement de ce méga projet chiffré à 2,8 milliards d’euros auquel le groupe Bouygues Construction qui le construira avait pris en 2015 une participation. Une deadline de six ans plutôt courte sachant que la démolition des actuels Damiers n’a pas encore débuté et que le chantier d’édification doit durer environ cinq ans.

Des logements de luxe, des bureaux, un hôtel et des commerces

Culminant à 320 mètres, les tours Hermitage Plaza situées à Courbevoie en bordure de Seine seront les plus hauts buildings jamais construits en Europe, taillant de six mètres le record de The Shard à Londres. Dessiné par l’architecte anglais Norman Foster le projet promet d’offrir « une mixité d’usages inédite à Paris ». Composé de deux tours, l’une de 86 étages et la seconde de 85 étages ainsi que de quatre plus petits bâtiments, le projet de 260 000 mètres carrés intégrera 160 000 mètres carrés de logements soit 540 appartements et penthouses (de 180 mètres carrés en moyenne), un hôtel de cinq étoiles de 40 000 mètres carrés, un restaurant et un bar panoramiques, le premier centre de thalasso panoramique en France, deux piscines, 37 000 mètres carrés de bureaux mais aussi 30 000 mètres de commerces, des équipements culturels ou encore une galerie d’art au pied des deux édifices. Au pied de cet immense ensemble, doit voir le jour une grande dalle piétonne qui surplombera la Seine et viendra recouvrir le quai du Président Paul Doumer.