Vive émotion au campus Léonard de Vinci après le meurtre de John Dowling

Le meurtre de John Dowling, un enseignant du pôle universitaire Léonard de Vinci a profondément choqué les étudiants, ses collègues et le personnel.

L'émotion est encore très fortes vingt-quatre heures après le meurtre de John Dowling, un enseignant du pôle universitaire Léonard de Vinci - Defense-92.fr

Un bouquet de roses à la main, Jennifer, une étudiante à l’ESILV s’approche le visage plein de tristesse de là où a eu  lieu l’effroyable meurtre de John Dowling. Ce professeur d’anglais de 66 ans du pôle universitaire Léonard de Vinci (qui réunit plusieurs écoles dont l’ESILV, l’IIM et l’EMLV) qui officiait depuis 1999 et allait prendre sa retraite a été tué par un ancien étudiant ce mercredi vers midi. « Il était toujours souriant, il mettait toujours ses élèves en confiance, se rappelle Jennifer. Aujourd’hui elle dit exprimer beaucoup « de tristesse » mais aussi « du dégout ».

Face au campus, sur la place Mona Lisa, l’ambiance est très lourde, les visages sont fermés. Beaucoup ne réalisent pas vraiment ce qui s’est passé là, vingt-quatre heures plus tôt. « Il était bienveillant et avait toujours le sourire. Parfois il parlait avec des gens qu’il ne connaissait pas », raconte Nicolas, un autre étudiant. « C’était un bon prof, il était apprécié de tous », lâche pour sa part Valentine.

Des fleurs, des bougies et un drapeau pour lui rendre hommage

Au pied de l’arbre où John a perdu la vie, des nombreuses gerbes de fleurs et bougies garnissent le massif en béton. Une affiche sobre, marquée d’un trèfle à quatre feuilles aux couleurs du drapeau irlandais (son pays d’origine) avec un message simple « Thank you John » est accroché à l’arbre.

Une affiche qui sera rejointe par un drapeau irlandais déposé par Butler l’un de ses collègues. « C’était quelqu’un de très cultivé, il adorait les livres », dit-il. Les yeux rougis par les larmes, Bunmi, sa collègue depuis toujours et l’une des dernières personnes à lui avoir parlé. « Il m’a dit je vais au Monoprix, tu veux quelques chose ? ». Elle ne le reverra jamais.

Un premier hommage solennel lui a été rendu ce jeudi à 12h20. Rassemblés dans le grand auditorium du campus, plusieurs milliers d’élèves, enseignants et personnels du pôle ont observé une longue minute de silence qui sera suivie par un morceau de piano et de longs applaudissements.

Le professeur John Dowling a été assassiné
ce mercredi vers midi devant le pôle université Léonard de Vinci – DR