Il était le grand absent du quartier d’affaires. Après Wojo, Kwerk, Morning Coworking et Spaces, le géant américain WeWork vient d’ouvrir son premier centre à La Défense -le quatorzième dans la capitale, pour l’instant WeWork n’est présent qu’à Paris-, dans le quartier Bellini avant le lancement d’un second l’année prochaine au pied de l’Arche. « On a voulu s’implanter ici car on a vu que c’est une zone qui se redynamise », s’enthousiasme Pierre Guillermain, le manager du site.

L’un des espaces de bureaux partagés du WeWork Bellini – Defense-92.fr

Installé au pied de la tour Initiale dans l’un des plus anciens immeubles du quartier d’affaires à deux pas de la station de métro Esplanade de La Défense et de la Seine, ce centre de 5 150 mètres s’étend en plus du rez-de-dalle sur trois niveaux et offre un peu moins d’un millier de postes de travail. Dans une ambiance de loft newyorkais, le centre reprend comme les autres les codes qui ont fait le succès de WeWork et propose de nombreux services de bien-être comme des billards, des community bar, deux grands patios mais encore plus insolite : une pièce d’allaitement et la possibilité d’amener son chien tant que ce dernier est petit, à jour dans ses vaccins et sage bien sûr !

Les espaces de bureaux privatifs vont de deux à cinquante-sept postes de travail – Defense-92.fr

Si WeWork se refuse désormais à communiquer sur le taux d’occupation de ses centres, son nouveau-né de La Défense héberge déjà plusieurs clients. Une grande entreprise a d’ailleurs pris ses quartiers en privatisant le troisième et dernier étage du centre. « Nous avons une typologie assez hétérogène avec des grandes entreprises et des indépendants », confie Pierre Guillermain.

L’un des community bar du WeWork Bellini – Defense-92.fr

Petits et géants peuvent donc se côtoyer au quotidien et faire des affaires ensemble, c’est là le principe du coworking. « Si un de nos membre recherche un avocat, on peut le mettre en contact avec un autre membre qui l’est », confie Pierre Guillermain. Et certaines grandissent vite. « Les entreprises grandissent avec nous. On a pas mal de belles success stories chez WeWork », rajoute le responsable du centre. La force de WeWork c’est surtout son énorme réseau avec près de 800 centres répartis dans une quarantaine de pays. Chacun des membres peut ainsi accéder librement, 24 heures sur 24 dans n’importe lequel des WeWork.

De nombreux équipements de loisirs sont proposés au WeWork Bellini – Defense-92.fr

Comme pour les autres WeWork, le centre de Bellini propose différents types d’offres allant des postes individuels non-attribués à partir de 300 euros par mois, au poste de travail attribué à partir de 400 euros par mois jusqu’aux bureaux privés (de deux à cinquante-sept postes) dès 2 500 euros par mois.

Le centre dispose de deux grands patios – Defense-92.fr

Après l’ouverture du WeWork Bellini, le géant du coworking ne va pas s’arrêter là. Initialement prévu pour cet été, WeWork ouvrira finalement au tout de début de l’année prochaine un second centre dans l’immeuble des Collines de l’Arche, au pied de l’iconique Grande Arche. Ce centre bien plus grand que celui de Bellini s’étalera sur un peu plus de 14 000 mètres carrés.

Le centre WeWork Bellini est installé dans l’un des plus anciens immeubles de bureaux de La Défense – Defense-92.fr