Il ne manquait plus que lui. Wework, le géant américain du coworking ouvrira dans le courant de l’année prochaine un très grand centre de coworking au pied de la Grande Arche. Après s’être développé au cœur de la capitale, l’américain a annoncé ce mercredi son arrivée prochaine dans le quartier d’affaires de l’ouest parisien, là où sont déjà présents tous les géants du secteurs comme Wojo (ex-Nextdoor), Kwerk, Morning Coworking et Spaces, le dernier arrivé, mais aussi des plus petits dont Anticafé et Icône

Ce centre, le premier hors de Paris s’installera dans l’ensemble des Collines de l’Arche au sein d’un bâtiment indépendant d’environ 15 000 mètres carrés précédemment occupé par l’assureur Axa. Avec ce centre qui promet d’être un poil moins grand que celui de son rival Spaces, Wework proposera quelques 2 500 postes pour ses membres.

« L’équivalent d’une tour de 38 étages »

« L’attractivité de Paris pour nos membres est importante. C’est pourquoi nous avons décidé d’être au plus près de leurs besoins et être à La Défense est un élément important pour assurer notre développement auprès des groupes français et étrangers. Ces derniers représentent 40 % de notre clientèle, indique Nicolas Maciocia, responsable immobilier de WeWork Western and Southern Europe dans un communiqué. Par ailleurs, pour les start-ups, être à La Défense est aussi un moyen d’être proches des grands groupes français et étrangers implantés à La Défense ».

Ce nouvel espace de coworking qui sera l’un des plus grands de France fait la joie de Paris La Défense. « L’arrivée de Wework à Paris La Défense conforte la dynamique d’un quartier ouvert aux startups, entrepreneurs et business unitinnovation des entreprises », se félicite Marie-Célie Guillaume, la directrice générale de l’établissement public en charge de la gestion et l’animation du quartier. Avec l’arrivée de Wework l’an prochain l’offre de coworking qui compte déjà plus d’une dizaine d’opérateurs va encore significativement s’accroitre à La Défense pour totaliser près de 50 000 mètres carrés soit « l’équivalent d’une tour de 38 étages ». « Le coworking à La Défense démontre qu’il est possible de transformer l’offre du territoire, qu’il s’agisse de bâtiments non IGH ou de plusieurs étages d’une tour », rajoute Marie-Célie Guillaume.

Wework a été conseillé par CBRE et King & Spalding pour cette réalisation.