Brexit : Devedjian se réjouit de l’installation de l’ABE à La Défense

Le président des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense s’est réjoui de l’installation dans les prochains mois de l’Autorité Bancaire Européenne à La Défense.

L’Autorité Bancaire Européenne (ABE) va s'installer dans les prochains mois à La Défense au sein de la tour Europlaza - EBA

C’est une victoire que savoure le boss de La Défense et des Hauts-de-Seine. Patrick Devedjian, le président du département et de Paris La Défense, l’établissement public en charge de l’aménagement, la gestion et l’animation de La Défense s’est réjoui dans un communiqué du choix de l’Autorité Bancaire Européenne (AEB ou EBA en anglais) de s’installer prochainement à La Défense en prévision du Brexit.

Comme nous vous l’indiquions en juillet dernier cette autorité européenne qui est contrainte de devoir quitter le Royaume-Unis d’ici le 29 mars 2019, date effective du Brexit a préféré le quartier d’affaires de l’ouest parisien à la capitale pour établir son nouveau siège. C’est dans la tour Europlaza, propriété de CeGeREAL que l’ABE va prendre environ 5 000 mètres carrés pour ses nouveaux locaux.

La candidature française avait été retenue en novembre dernier par les 27 Etats membres à l’issue d’un scrutin, puis d’un tirage au sort l’opposant à l’Irlande. Huit candidatures, dont celles de Francfort et du Luxembourg avaient également été déposées pour accueillir cette agence créée en 2011 pour mener des tests sur la résistance des établissements bancaires européens (stress tests) après la crise financière de 2008. L’AEB qui emploie environ 200 personnes (juristes, spécialistes des questions bancaires,…) a également pour rôle de rédiger, pour le secteur bancaire, des règles communes pour tous les états membres de l’UE et de veiller à la protection des consommateurs de produits bancaires.

Un déménagement qui se fera en plusieurs étapes d’ici mars 2019

Après le choix de l’assureur américain Chubb de relocaliser ses activités européennes, à La Défense, dans la tour Carpe Diem, l’arrivée prochaine de l’ABE est une nouvelle victoire pour le plus grand quartier d’affaires d’Europe continental. Une décision qui fait le bonheur de Patrick Devedjian qui estime que cette décision « est le fruit d’un travail au long cours et témoigne de la qualité de l’offre territoriale des Hauts-de-Seine ». Pour le président de Paris La Défense « elle marque les efforts réalisés en matière d’accompagnement des entreprises, de leurs salariés et de leurs familles. L’arrivée de cette institution renforce encore davantage la position de Paris La Défense comme véritable porte d’entrée internationale du Grand Paris ».

Ne reste plus qu’à l’ABE d’organiser ce grand transfert qui se fera en plusieurs étapes avec un accompagnement des personnels et leurs familles. Au début du mois de juillet, le Premier ministre Édouard Philippe avait détaillé une série de mesures destinées à attirer les acteurs de la finance à Paris. Il avait évoqué en particulier la création d’une « école européenne » près de La Défense, le lycée international de Courbevoie, qui s’adresse « d’abord aux enfants des personnels » de l’ABE. Ce lycée Lucie-Aubrac a d’ailleurs été inauguré la semaine dernière, a souligné Patrick Devedjian.

La tour Europlaza où s’installera l’ABE, héberge plusieurs entreprises dont BforBank, My Money Bank (l’ex-GE Money Bank), mais aussi le laboratoire Galderma, Heinz France, CapGemini ou le cabinet de recrutement Robert Half.