Alors que le calme semble désormais revenu à la résidence Louis Blanc de Courbevoie où plusieurs incidents se sont déroulés ces derniers mois sur fond de trafic de drogue c’est à la cité Pablo Picasso de Nanterre qu’un trafic a pris fin. La Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine en co-saisine avec le commissariat local vient de mener la semaine dernière un vaste coup de filet contre un réseau qui agissait aux pieds des tours Aillaud, relate Le Parisien.

Neuf jeunes de 25 et 26 ans, tous originaires de ce quartier de Nanterre, ont été interpellés et écroués pour avoir mis en place trafic d’herbe et de résine de cannabis. Tout le réseau est tombé, du chef au dealer en passant les « lieutenants » et une nourrice, précise le quotidien.

Lors des perquisitions, 33 000 euros, près de 5 kilos de résine de cannabis et 270 grammes d’herbe ont été saisis dans les appartements et les parties communes. Les policiers ont également mis la main sur deux pistolets automatiques non chargés et deux gilets pare-balle. Mais aussi sur du matériel de découpe et de conditionnement ainsi que sur des feuilles de comptes.

Le réseau qui proposait ses produits au pied des tours Aillaud pouvait attirer entre 60 et 70 transactions par jour. Et comme le précise Le Parisien, ce trafic avait évidemment un impact sur les habitants du quartier, bien souvent terrorisés à l’idée de dénoncer les agissements des trafiquants.

Pour se fournir le réseau réalisait des allers-retours effectués depuis le sud de l’Espagne. Les suspects écroués ont déjà pour la plupart des antécédents judiciaires de trafic de stupéfiants. Ils ont été placés dans des maisons d’arrêt différentes de la région parisienne afin qu’ils ne communiquent pas entre eux.