L’été ne sera pas à la fête cette année sur le parvis de La Défense. Alors qu’il y a encore une quinzaine de jours, Marie-Célie Guillaume, la directrice de Paris La Défense nous indiquait qu’elle espérait maintenir les différentes animations estivales dans le quartier d’affaires, la pandémie du Coronavirus (Covid-19) aura eu raison de « Garden Parvis », la plus emblématique.

A l’origine dénommée « L’été Defacto », puis en 2017 « L’été Paris La Défense », cette grande animation saisonnière avait changé de formule et d’organisateur l’an passé pour devenir « Garden Parvis ». Plus grande, l’animation avait quitté la place de La Défense pour s’établir au cœur du parvis, au pied de l’Arche. Sur 5 600 mètres carrés, Garden Parvis propose aux salariés, habitants, visiteurs et touristes de La Défense de venir se détendre, s’amuser, manger et boire un verre, tout en profitant de concerts et diverses animations pendant sept semaines.

L’édition 2019 de Garden Parvis avait attiré quelques 330 000 visiteurs – Defense-92.fr

Mais alors que l’établissement public en charge de l’aménagement, la gestion et l’animation du quartier d’affaires de La Défense souhaitait maintenir cette huitième édition, l’incertitude de l’évolution de la situation sanitaire l’a contraint selon nos informations à l’annuler. « Nous avons décidé avec Moma Event (l’organisateur de l’événement depuis 2019, ndlr) de ne pas faire l’édition de cet été. Nous sommes attachés à la qualité de l’événement, donc on était pas très motivés d’en faire un dégradé. Ce n’est pas une décision que l’on a prise à la légère ni de gaieté de cœur », nous confie Marie-Célie Guillaume.

Tandis que l’édition 2019 avait attiré quelques 330 000 visiteurs, la poursuite massive du télétravail pour les salariés de La Défense ne laissait présager rien de bon pour la fréquentation de Garden Parvis cet été. D’après les estimations de plusieurs entreprises à peine 50 % des salariés pourraient avoir retrouvé le chemin du bureau d’ici à cet été.

Une annulation à la dernière minute qui aurait coûté très cher pour l’établissement

« Il y avait une vraie interrogation sur le plan commercial et la venue du public. Pour les marques (les commerçants et restaurateurs, ndlr) qui allaient venir il y avait une véritable dimension économique », reconnait la DG du quartier d’affaires qui affirme qu’il ne s’agit pas d’une demande du préfet mais d’une décision interne à Paris La Défense.

Mais outre la crainte de voir l’événement déserté par le public et les différentes animations comme les concerts et activités sportives annulés pour permettre le respect des gestes barrière, c’est bien l’éventualité d’un possible reconfinement qui a motivé la décision. « Il y avait un risque de tout organiser et d’être obligé de tout fermer en cas de deuxième vague », poursuit Marie-Célie Guillaume. Une annulation à la dernière minute qui aurait alors eu un coût important pour l’établissement qui finance l’opération. « Ça nous aurait coûté très cher. Nous avions des échéances en termes de commande. Si nous avions encore attendu une quinzaine jours, ça n’aurait pas eu le même impact financier », rajoute Marie-Célie Guillaume.

« L’annulation de Garden Parvis est un coup dur pour les équipes de Moma Event et de Paris La Défense, mobilisées jusqu’au bout pour assurer une édition 2020 joyeuse, conviviale et chaleureuse ce qui au regard du contexte aurait fait le plus grand bien.Nous vous donnons donc rendez-vous l’année prochaine, pour faire de l’été 2021 une édition exceptionnelle ! », explique pour sa part, Michel Rivet, Directeur Général Moma Event.

En attendant une « très belle » édition l’année prochaine de Garden Parvis, Paris La Défense ne va pas renoncer à ses autres animations estivales. Dès le 26 juin l’établissement lancera la troisième édition des « Extatiques », une balade urbaine consacrée à l’art urbain éphémère. « Ce sera une édition plutôt sympa », promet la directrice de l’établissement qui dévoilera prochainement les artistes retenus pour décorer le quartier. Et pour la rentrée, Paris La Défense espère toujours maintenir, du 16 au 20 septembre, l’Urban Week, la manifestation consacrée à la culture urbaine et aux visites des coulisses du quartier d’affaires.

La prochaine édition de Garden Parvis devrait donc désormais se tenir à l’été 2021 – Defense-92.fr