Sans surprise, La Défense était encore vide, très vide ce lundi matin. Pour ce premier jour du déconfinement, très peu de salariés se sont rendus à La Défense. La poursuite massive du télétravail a donc été adoptée par les entreprises du quartier d’affaires. Durant le confinement seulement 1,5 % des salariés du quartier étaient présents, selon un chiffrage de Paris La Défense, l’établissement en charge de l’aménagement et la gestion de La Défense.

Après huit semaines à travailler depuis chez-elle c’est un peu la rentrée des classes pour Patricia qui a choisi de revenir à son bureau sur la base du volontariat. « On nous a dit qu’il ne fallait pas être plus de 20 % et de venir en horaires décalés », confie cette salariée de Total. « Ils ont mis le paquet pour la sécurité et on a reçu des consignes », poursuit-elle. Pour rentrer dans sa tour de la Coupole Patricia devra obligatoirement se soumettre à une prise de température via une caméra thermique.

Xavier n’a lui pas vraiment quitté La Défense pendant le confinement. « Je suis venu au bureau un à deux jours par semaine pour être à côté de mes équipes, explique Xavier, un manager de Kantar, une société spécialisée dans la veille de presse. Et cette vision d’un quartier à moitié désert, ce salarié l’apprécie plutôt bien. « C’est plus calme, les gens se sourient et se parlent », rajoute t-il.