Depuis le début du confinement ils ne régalent plus les salariés de La Défense. Les food trucks qui avaient fait leur grand retour le 9 mars dernier pour une nouvelle saison ont été contraints de vite retourner au garage. Mais un certain nombre d’entre eux ont décidé de ne pas cesser leur activité.

Grâce à une aide financière du PSG, quarante-deux food trucks ont décidé d’apporter leur aide aux personnels des Hôpitaux de Paris. Parmi eux, dix des vingt food trucks faisant partie de la flotte de Paris La Défense cette année ont répondu à l’appel (Wok & Roll, Kimpop, Chez Zaz, Le Beau Caillou, Le Tapas Truck, Cabane Cap Code, La Brigade, Cheesers, Le Trotter et Totin). Cette opération financée par le club de foot parisien a pu être menée grâce à la vente de 1 500 maillots « Tous unis » le 26 mars, ce qui a permis de collecter plus de 200 000 euros.

Une soixantaine de bénévoles se sont relayés tous les jours en production dans les cuisines du Parc des Princes, mises à disposition par le PSG, et en distribution auprès des divers hôpitaux. Depuis le 9 avril et jusqu’à dimanche dernier, les plats, desserts et boissons étaient ainsi distribués en food trucks aux personnels des onze établissements APHP, ainsi qu’à l’association Action contre la Faim en cas de surplus. En tout, ce sont plus de 25 000 repas faits maison avec des produits frais qui auront été servis depuis le début du confinement.

A La Défense, les food trucks pourraient eux revenir progressivement dès la semaine prochaine sur la dalle. Une décision de l’établissement Paris La Défense doit être prise dans les prochains jours.