A son approche les automobilistes ont généralement le même réflexe : ralentir. Mais depuis plusieurs mois le radar du boulevard circulaire sud ne flashe plus personne. La raison n’est pas que les conducteurs respectent tous scrupuleusement le code de la route. Loin de la. C’est tout simplement que depuis la fin de l’année dernière il a été rendu inopérant. Tout comme des milliers d’autres engins en France, la cabine de cet axe désormais géré par le département a été vandalisée fin 2018, au plus fort du mouvement des Gilets Jaunes.

Si de nombreux radars ont été totalement détruits, celui du circulaire a lui été simplement recouvert par de la peinture.

Et alors que Christophe Castaner, le Ministre de l’Intérieur avait annoncé début juillet que l’essentiel du parc avait été réparé, celui de La Défense ne l’est toujours pas.

Reste que si ces dégradations ont fait plaisir à beaucoup de conducteurs elles ont coûté très cher à l’Etat. Avec près de 75 % du parc endommagé le coût des réparations avoisinerait les 360 millions d’euros selon les chiffres avancés par l’Etat.

Mais attention si cette cabine ne fonctionne toujours pas celle du tunnel de La Défense (A14) marche elle en revanche très bien…