L’opération spectaculaire a attiré les curieux matinaux. Trois semaines après avoir mené un chantier d’héliportage sur le toit du futur centre WeWork, l’hélicoptère était de retour ce samedi matin peu après 8 heures dans le quartier d’affaires. L’écureuil B3+ avait cette fois-ci pour mission d’acheminer au sommet d’un immeuble voisin une demi-douzaine de groupes froids. Durant un gros quart d’heure l’aéronef a déposé sur la toiture de l’immeuble du Passage de l’Arche, situé au pied de la Grande Arche six équipements de marque Panasonic pesant chacun environ 350 kilos.

Car aussi étonnant que cela puisse paraître cette partie du bâtiment n’était pas équipée de système de climatisation. Une absence impensable pour le nouveau locataire de cette zone de l’immeuble baptisé « Plot H ». Anciennement occupé par l’extension du campus de l’Ieseg, le Plot H accueillera à la rentrée sur 3 000 mètres carrés le centre de formation et location de salles de réunion Forma Square.

Le recours à l’hélicoptère pour ce type de chantier est plutôt fréquent à La Défense à cause des difficultés de faire venir des matériels de levage sur la dalle. « La dalle ne supporte pas le poids d’une grue », explique Bernard Poli, responsable d’affaires chez Guigner l’entreprise en charge des travaux de rénovation des lieux.

Aux commandes de l’engin, comme il y a trois semaines c’était Sebastien Diernaz, de Saf Groupe, la société spécialiste en la matière dans ce type de travaux. « Il y avait un peu plus de vent que la dernière fois mais les charges étaient moins lourdes. On ne va pas dire que c’était la routine mais la mission s’est bien déroulée », confie ce pilote chevronné.

Après ces deux héliportages réalisés en ce mois de juin, un autre, plus spectaculaire est déjà programmé par Saf Groupe. A la fin de l’année un Super Puma capable de lever jusqu’à 4,5 tonnes de charge hissera des équipements de climatisation en haut de la tour Coupole de Total.