Alors que l’avenir semble être au télétravail et que pour certains l’heure de la fin a sonné pour La Défense, c’est une très bonne nouvelle qui arrive pour le plus grand quartier d’affaires d’Europe mais aussi pour les entreprises de BTP. Groupama et Total ont annoncé ce jeudi avoir signé le 14 mars dernier un Bail en État Futur d’Achèvement (Befa) pour la construction du projet « The Link », le futur siège mondial de l’entreprise pétrolière et gazière.

Développé en toute discrétion par l’assureur Groupama à partir de l’automne 2016 avant d’être dévoilé au printemps 2017, le projet The Link imaginé par l’architecte Philippe Chiambaretta (PCA-Stream) avait concouru en 2017 pour accueillir le nouveau siège de Total. Face au projet de l’assureur, le géant de l’énergie avait également regardé de près les tours Sisters d’Unibail-Rodamco-Westfield (URW) et un campus en bois du côté de Nanterre porté par woodeum et BNP Paribas Real Estate. Et c’est finalement sur The Link que s’était porté le choix de Total à l’issue d’une large consultation menée auprès des salariés de l’entreprise.

The Link abritera environ 6 500 salariés de Total – Artefactory / PCA Stream

Bâti dans le quartier Michelet, sur le territoire de Puteaux, The Link va venir remplacer un ensemble de bureaux vieillissant, autrefois occupé par Groupama. Le complexe qui reposera sur un socle commun de trois niveaux comprendra deux tours siamoises reliées l’une à l’autre sur trente niveaux par des passerelles végétalisées baptisées les « links ». L’aile « Arche » s’élèvera à 241 mètres et comptera cinquante étages tandis que l’aile « Seine » culminera à 178 mètres et disposera de trente-cinq étages. Le gratte-ciel totalisera de nombreux records en devenant le plus haut de France, juste devant la tour First mais aussi l’un des plus vastes du pays avec ses 135 000 mètres carrés de bureaux, de restauration et de services.

Le nouveau siège de Total disposera de 100 000 mètres carrés de surface de bureaux – PCA Stream

Au 100 000 mètres carrés de bureaux s’ajouteront 35 000 mètres carrés de services, soit l’équivalent d’une tour moyenne de La Défense. Le building proposera ainsi dans ses trois niveaux inférieurs, pas moins de soixante-dix salles de réunion, deux auditoriums de 150 et 250 places ou encore un incubateur interne. Au‑dessus, cinq espaces de restauration, un coworking‑café ou de grands restaurants avec terrasse vont être aménagés. Le quatrième étage sera lui équipé d’une immense salle de sports de 1 400 mètres carrés, soit l’équivalent d’un étage entier dans une tour classique.

Avec ses quelques 2 800 mètres carrés terrasses ornés de végétation, The Link sera surtout ouvert sur l’extérieur. Les plus grandes prendront place au pied de l’édifice et offriront de 40 jusqu’à 150 mètres carrés de verdure. Au sommet de l’Aile Seine c’est un jardin de 600 mètres carrés qui sera accessible à tous les collaborateurs de Total. On y trouvera également un rooftop accolé à une salle multimodale de 300 mètres carrés et une brasserie panoramique. Le sommet de l’Aile Arche sera lui aussi doté d’un jardin ouvert sur la capitale.

La tour The Link proposera 135 000 mètres carrés de bureaux, services et jardins – Artefactory / PCA Stream

Groupama ambitionne également de faire avec The Link une « transition énergétique ». « The Link permettra à Total de réduire sa consommation d’énergie de 50 % par rapport à ses tours actuelles », assure Groupama. Pour ce faire 4 200 mètres carrés de panneaux solaires seront déployés sur la façade vitrée en double-peau, de quoi produire l’équivalent de 20 % de l’énergie consommée pour éclairer la tour. « The Link sera doté de la plus haute certification environnementale (HQE Exceptionnel), garantissant les meilleurs standards tant en termes d’efficacité énergétique, que de confort thermique et acoustique », avance Groupama qui indique que 100 % des postes de travail seront en premier jour.

« Le projet The Link a été conçu sur-mesure pour répondre aux besoins de Total. Nous souhaitons construire avec Vinci une tour de nouvelle génération avec ses deux bâtiments reliés par des passerelles : les links », se réjouit le DG de Groupama, Thierry Martel.

Le projet The Link sera l’occasion pour Paris La Défense de réaménager le quartier Michelet datant des années 80 – Autre Image / PCA Stream

Le projet qui se veut « ouvert sur la ville » sera aussi l’occasion pour Paris La Défense, l’aménageur du quartier de procéder à la refonte du secteur Michelet et d’entamer avec le département des Hauts-de-Seine la reconfiguration du boulevard circulaire sud. Véritable frontière entre Puteaux et La Défense, les accès piétons seront ainsi grandement améliorés avec The Link.

Trois ans plus tard, après quelques péripétie avec le préfet et un an après décroché son permis de construire, Groupama vient donc enfin de donner le coup d’envoi à ce mégaprojet chiffré à plus d’un milliard d’euros, dont 850 millions seront consacrés à la construction. Cet énorme chantier lancé au lendemain du déconfinement, c’est le groupe Vinci Construction via sa filiale Bateg qui le réalisera. Mais avant de sortir de terre, le géant du BTP va s’atteler à détruire l’immeuble existant. Un fois rasé s’en suivra l’année prochaine une longue étape, celle de réalisation des fondations. Dès 2022 c’est le socle qui sera édifié. Suivra ensuite entre 2023 et 2025 la construction du building à raison d’un étage par semaine. Et c’est au second semestre 2025, à l’issue des ultimes travaux d’aménagement que Total prendra possession de The Link pour douze ans renouvelables.

Avec ses 241 mètres, The Link sera le plus complexe de bureaux en France – Artefactory / PCA Stream

Le groupe français y réunira ses 6 500 salariés actuellement disséminés un peu partout à La Défense notamment dans ses tours Coupole et Michelet ainsi que de l’immeuble Newton. Ces trois bâtiments seront alors vendus par Total qui pourrait cependant conserver le Spazio à Nanterre.

L’annonce du lancement de ce projet que d’aucuns donnaient encore il y peu de temps pour mort ,est donc perçu comme une très bonne nouvelle pour La Défense. « Le maintien de ce projet dans la période inédite que nous connaissons constitue un choix fort de confiance en l’avenir », se félicite Thierry Martel. Georges Siffredi, le nouveau président des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense estime pour sa part que The Link viendra « enrichir la skyline de La Défense » et voit lui aussi d’un très bon œil l’aboutissement de ce projet « dans un contexte si particulier de la crise sanitaire actuelle ».

L’immeuble Michelet va être rasé pour permettre la construction de The Link – Defense-92.fr