Un coup de neuf pour le terminal Jules Verne

Avec l'arrivée des cars de Ouibus au terminal Jules Verne, Defacto a lancé des travaux de modernisation de cette gare routière ouverte en 2005.

Le terminal Jules Verne de La Défense en octobre 2015 - Defense-92.fr

Le terminal Jules Verne va bientôt connaitre un nouveau souffle. Avec l’arrivée des cars Ouibus (la filiale de la SNCF) à La Défense, Defacto, l’établissement de gestion et d’animation de La Défense qui est propriétaire du terminal Jules Verne -mais dont la gestion est confiée à Ctcop- a entrepris depuis quelques jours des travaux pour le moderniser.

Ouverte en 2005, la gare routière sert depuis son ouverture de lieu de départ pour les bus Express A14 qui effectuent des liaisons entre La Défense et Mantes la Jolie ou encore Orgeval mais aussi à de nombreuses navettes privées d’entreprises et dernièrement depuis le 5 octobre dernier pour les Ouibus. Des cars d’Eurolines effectuaient par ailleurs des liaisons vers plusieurs destinations d’Europe avant que les départs et arrivées depuis La Défense ne soient arrêtés à la fin des années 2000.

C’est donc dix ans après son ouverture que le terminal qui était relativement en bon état va être rénové. Dans les prochaines semaines la gare routière sera équipée de nouveaux écrans d’affichages d’horaires, d’une nouvelle signalétique, d’une nouvelle peinture mais aussi de l’installation de nouvelles caméras de surveillance et pour la partie technique du remplacement des équipements de sécurité incendie. Il y a quelques mois l’établissement a d’ailleurs changé les deux escalators qui mènent au terminal. L’ensemble de ces travaux doit s’achever d’ici la fin décembre, indique Defacto.

Début janvier 2016, Ouibus proposera, aux voyageurs au départ du quartier d’affaires de La Défense, en tout le transport vers treize villes françaises dont Bordeaux, Lyon, Lille, Rouen, Brest ou encore Orléans. D’autres villes pourraient venir s’ajouter au cours de l’année 2016.