RER A : le trafic entre La Défense et Auber ne reprendra finalement pas jeudi matin

Le trafic sur le RER A ne devrait pas reprendre pour ce jeudi matin entre La Défense et Auber, suite à l'incident survenu lundi dernier.

Le trafic du RER A ne reprendra pas ce jeudi matin - Defense-92.fr

La galère va se poursuivre ce jeudi matin pour les dizaines de milliers d’usagers du RER A. Pour le quatrième jour le trafic sera de nouveau coupé entre les gares de La Défense et Auber suite à l’importante inondation survenue lundi dernier au niveau de la Porte Maillot.

« Après une phase de travaux intenses ces dernières 48 heures, le Groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec), la SNCF (qui pilote le chantier du prolongement d’Eole via sa filiale SNCF Réseau, ndlr), et la RATP continuent de conjuguer tous leurs efforts pour rétablir le trafic dans les meilleurs délais. La priorité numéro une étant d’assurer une reprise durable du trafic en sécurité et dans de bonnes conditions d’exploitation » explique dans un communiqué la RATP qui ne prévoit toujours pas de reprise du trafic sur la ligne la plus fréquentée d’Europe pour ce jeudi matin.

« Une fois le colmatage de la brèche consolidé par la pose d’un sarcophage, les équipes du groupement Eole pourront procéder au démontage de l’échafaudage » précise l’exploitant de la ligne du RER A.

Mais avant de pouvoir rétablir la circulation des trains entre La Défense et Auber, une dernière intervention « de plusieurs heures » sera nécessaire, confie la RATP afin de permettre le nettoyage de la zone de chantier, l’évacuation du matériel des entreprises intervenantes, la vérification des installations de signalisation et de communication, et enfin l’acheminement et le passage de plusieurs trains d’essai pour s’assurer de la sécurité de la voie. « La moindre irrégularité nécessitera des contrôles plus approfondis » prévient cependant la RATP.

Cette interruption du trafic est due à un percement lundi dernier en milieu de journée au niveau de la Porte Maillot de la paroi du tunnel du RER A, dans le cadre d’un forage préliminaire des travaux conduits par SNCF Réseau, pour la future gare Eole. Ce percement a alors entraîné un écoulement important et soutenu d’eau boueuse et de sable qui a noyé les voies sur une cinquantaine de mètres, nécessitant l’arrêt immédiat de la circulation des trains.

De lourds travaux ont été effectués depuis trois jours par les équipes du groupement Eole pour colmater l’importante brèche et arrêter l’écoulement d’eau. Ce colmatage a nécessité l’injection d’au moins 300 kilos de résine pour permettre sa consolidation. L’arrêt de l’écoulement a pu être constaté dans la matinée du 1er novembre, précise la RATP.

En parallèle, les équipes ont procédé dans la nuit de mardi à mercredi à l’évacuation par train des vingt-cinq tonnes de boue récupérées hier sur les voies. Le pompage de l’eau a permis de désengorger les voies avec succès.

Comme depuis lundi, un dispositif de substitution propose aux usagers de prendre la ligne 1 du métro, qui dessert les gares de La Défense et Charles de Gaulle-Etoile, ligne de métro automatique qui a été renforcée, ainsi que les lignes 2, 6, 9 et 14. Pour relier La Défense à Auber, il est également possible d’emprunter la ligne L du Transilien en transitant via Saint-Lazare. Les voyageurs venant de St-Germain-en-Laye et souhaitant poursuivre leur trajet vers Paris peuvent emprunter les lignes Transilien L et J à Nanterre Université. Par ailleurs des bus de substitution ont été mis en place entre Charles de Gaulle-Etoile et La Défense.

Pour venir en aide aux voyageurs la RATP va de nouveau mobiliser dès ce mercredi matin quelques 160 agents sur le terrain.

Les voyageurs seront informés en continu de la situation sur les différents canaux d’informations (ratp.fr, comptes twitter RER A, applications, écrans d’information, agents sur le terrain).