Le RER A est désormais uniquement équipé de rames à deux niveaux

Depuis ce lundi 27 février le RER A, la ligne la plus fréquentée d'Europe est équipée uniquement de rames à deux niveaux.

Une rame MI09 en février 2017 en gare de la Défense - Defense-92.fr

Petite révolution sur la ligne A du RER. Un peu moins d’un an après le retrait total et définitif des rames historiques MS61, c’est un autre matériel, les MI84 datant des années 80 qui viennent de quitter le RER A. La ligne la plus fréquentée d’Europe qui transporte quotidiennement 1,2 millions de voyageurs (+ 20 % en 10 ans) est désormais uniquement équipée de matériel roulant à deux niveaux, bien plus capacitaires d’environ 30 % que les trains classiques.

Exploité par la RATP sur sa quasi-totalité et par la SNCF sur les branches de Cergy et Poissy, le RER A n’a depuis ce lundi que deux types de matériels : les 43 rames MI2N mises en service entre 1997 et 2005 et les 137 MI09 en circulation depuis décembre 2011 et dont les trois derniers éléments qui porteront le parc à 140 rames seront livrés dans les prochaines semaines. Ces MI09 ont été déployées dans le cadre d’un marché de 2 milliards d’euros, financé notamment à hauteur de 1,35 milliard par la RATP et 650 millions d’euros par le STIF, le syndicat des transports d’Île-de-France. Le STIF avait par ailleurs financé à 100 % l’acquisition de dix rames supplémentaires en février 2015 en plus des 130 initialement commandés. Le parc du RER A va ainsi s’élever à 183 trains à deux niveaux.

Des portes plus larges, de la ventilation réfrigérée et des caméras de surveillance

Parmi les avantages de ce matériel à deux niveaux, la RATP et le STIF mettent en avant des portes plus larges, de la ventilation réfrigérée, une luminosité plus efficace ou encore un système de vidéo protection embarquée à bord des MI09.

Si les rames MS61 âgées de plus d’une quarantaine d’années ont toutes été réformées et sont en cours de recyclage par Véolia, certaines des rames MI84 connaissent elles aussi le même sort. Toutes ne finiront cependant pas à la casse puisqu’une partie est actuellement en cours de transfert sur le RER B, -déjà équipé de ces matériels- pour y être rénovée.

  • Samuel Locus

    Serait-il possible de comprendre pourquoi le RER B est
    devenu la décharge du RER A.

    A quand du nouveau matériel à 2 niveaux pour le RER B qui
    est plus que saturé quand il fonctionne correctement ? Comment se fait-il
    que quand on est à Châtelet, que l’on passe du RER A au RER B on fait un saut dans
    le siècle précédent ?