FlixBus sur le point d’avaler son rival Isilines

L’opérateur de voyages en cars Allemand, FlixBus va racheter les compagnies Isilines et Eurolines à Transdev.

Un car Isilines au terminal Jules Verne de La Défense - Defense-92.fr

Le secteur des voyages en autocars continue sa consolidation. Quelques semaines après l’annonce de la SNCF de vendre sa filiale Ouibus à BlaBlaCar qu’il la renommera d’ici la fin de l’année BlaBlaBus, l’opérateur allemand FlixBus devrait prochainement avaler deux de ses rivaux. Le transporteur français Transdev a entamé ce lundi des négociations pour vendre à FlixBus ses entreprises Isilines et Eurolines qui proposent respectivement des trajets en France et en Europe.

Ce désengagement de Transdev -désormais filiale à 66% de la Caisse des Dépôts et à 34% de l’allemand Rethmann après le départ de Veolia- dans les voyages en cars longues distances, s’inscrit dans une logique de recentrage vers des activités pour les collectivités locales (« BtoG » dans le jargon de la profession) et les entreprises (« BtoB »), au détriment de celles qui s’adressent directement au consommateur (« BtoC »).

Alors qu’au lancement des « Cars Macron » en 2015 cinq compagnies se disputaient, ce nouveau marché de transport lowcost toujours déficitaire, il ne devrait donc en rester plus que deux d’ici quelques mois.

A La Défense Ouibus propose des trajets quotidiens ou hebdomadaires vers Le Havre, Caen ou encore Rouen. Flixbus et Isilines, ses deux concurrents proposent aussi des lignes depuis le terminal Jules Verne de La Défense. Flixbus et Isilines proposent eux également des liaisons vers Caen, le Havre et Rouen.