Covage récupère le réseau de fibre optique des Hauts-de-Seine pour 15 millions d’euros

Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine vient de céder pour 15 millions d’euros son réseau de fibre "THD Seine" à la société Covage qui en poursuivra le développement sur le territoire.

Des cables de fibres optiques - Defense-92.fr

C’est la fin d’un long feuilleton débuté en 2007. Le département des Hauts-de-Seine vient, la semaine dernière de céder à Covage, pour 15 millions d’euros son réseau de fibre optique très haut débit « THD Seine » après la résiliation en octobre 2014, -avec effet le 1er juillet 2015- de son contrat avec la délégataire Sequalum (groupe SFR, ex : Numéricâble) pour « faute et aux torts exclusifs ».

Le département reprochait entre autres au groupement du groupe de Drahi de ne pas avoir rempli sa mission de couvrir totalement le département en très haut débit dans les zones plus ou moins denses malgré une subvention de 59 millions d’euros, dont 27 millions avaient été versés. En parallèle de la procédure de résiliation le conseil départemental avait lancé le 17 novembre 2014 un appel à candidature pour la cession du réseau « THD Seine » et avait ouvert des négociations avec les différents candidats. Et pour continuer à gérer le réseau il avait créé une régie départementale pour prendre le relais en attendant la vente du réseau qui est désormais chose faite.

A l’issue de cette procédure, le département a retenu l’offre de la société Covage et a entériné la décision lors de l’assemblée départementale du vendredi 24 février dernier. Porteuse de perspectives pour le développement de la concurrence sur les services très haut débit, l’offre de Covage a reçu le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), qui s’impliquera dans le projet sous la forme d’une prise de participation dans le capital de Covage 92, explique dans un communiqué, le département qui a donné comme objectif à Covage un investissement de 24,8 millions d’euros pour développer le réseau dans tout le territoire d’ici fin 2019. Et contrairement aux autres opérateurs l’entreprise ne commercialise pas d’abonnement pour les particuliers et les entreprises et n’a donc pour unique intérêt que de déployer la fibre partout.