Dix candidats pour la reprise des infrastructures de la fibre dans les Hauts-de-Seine

Après la résiliation du contrat du déploiement de la fibre optique dans le département avec Numéricable, le conseil général des Hauts-de-Seine a annoncé que dix opérateurs s’étaient portés candidats à la reprise du réseau.

Un câble ethernet branché sur un ordinateur - Defense-92.fr

Le conseil général des Hauts-de-Seine vient d’annoncer avoir reçu dix candidatures pour la reprise des infrastructures de la fibre optique dans le département après la résiliation du contrat avec Sequalum, (filiale détenue à 95% par Numericable et à 5% par SFR) le 17 octobre dernier. Le câblo-opérateur Numericable s’était engagé en 2007 avec le département à couvrir 100 % de la circonscription pour la fin 2015. Mais les travaux avaient pris beaucoup de retard. Le contrat prévoyait 828 000 prises connectées au très haut débit mais en juillet 2014, seules 113 000 l’étaient, selon les données du Conseil général, soit sept fois moins que prévu.

Pour la reprise des infrastructures existantes le département a lancé le 14 novembre dernier, un appel à candidatures pour la reprise des infrastructures FTTH (fibre optique jusqu’au domicile) composant le réseau départemental THD (Très Haut débit) Seine. Dix opérateurs se sont portés candidats au rachat de tout ou partie du réseau, parmi lesquels les grands opérateurs nationaux et plusieurs opérateurs de réseaux d’initiative publique. Les dix candidats sont : Altitude Infrastructure, Bouygues Telecom, Covage, Iliade, Orange, Sipartech, Telcité, Tutor, Zayo France et… Numéricable.

« A ce jour, la vente du réseau est une des solutions envisagées » explique le département.

Le réseau est décomposé en deux lots : le réseau « horizontal » sous voirie et le réseau « vertical » constitué des colonnes d’immeuble en fibre optique et des infrastructures FTTH desservant les zones pavillonnaires.

A la mi-janvier 2015, le département informera les candidats sélectionnés sur la suite du processus. Ces derniers seront notamment convoqués à consulter toutes les informations sur le réseau dans le cadre d’une data-room. A l’issue de cette phase de prise de connaissance du dossier, les candidats remettront leur offre.

Cette cession pourrait intervenir après la résiliation effective de la délégation de service public (DSP) le 30 juin 2015.