Avec le Potager de l’Arche des jeunes en difficultés s’impliquent dans le jardinage

Ouvert durant l'été, le Potager solidaire de l'Arche a été inauguré ce lundi 13 novembre par Patrick Devedjian.

Maeva, Michèle, Ellyes et Sakho participent activement au Potager de l'Arche inauguré ce lundi - Defense-92.fr

Pour beaucoup d’entre eux jardiner était encore il y a quelques mois quelque chose d’inconnu. Installé durant l’été sur une petite parcelle de 200 mètres carrés et enclavé entre la dalle et le Cnit, le Potager de l’Arche est rapidement devenu un lieu de rencontre et de partage pour de nombreux jeunes de l’Association du Site de La Défense (ASD) qui vient aide à des jeunes en difficultés. « On apprend à cultiver les légumes et les fruits et aussi à quoi ils servent, confie Ellyes, 23 ans en recherche d’emploi. Maintenant on sait ce que l’on mange ».

« C’est une idée qui nous trottait dans la tête depuis des années » explique Jean-Sébastien Dinéty, le président de l’ASD qui s’est associé pour ce projet avec la Maison de l’Amitié, association voisine qui vient elle en aide aux sans domicile, la SNCF et Defacto qui a prêté le terrain.

Planté de nombreuses herbes aromatiques, de petits arbustes fruitiers mais également d’arbustes persistants, le Potager de l’Arche permet aux jeunes des deux associations de travailler la terre tout en se côtoyant et en rencontrant également des salariés bénévoles de la SNCF. « C’est une deuxième maison ici, ils nous remettent en confiance et on apprend à se connaitre », commente Maéva, 18 ans.

Des récoltes qui en plus d’être cuisinées par les jeunes des deux associations, en tisanes, thés, tartes ou quiches sont à déguster au restaurant les Jardins de Joséphine du Toit de l’Arche. Le chef Jean-Christian Dumonet y choisit désormais ses herbes aromatiques pour élaborer ses plats.

« On a fait disparaitre la vigne à l’autre bout de l’esplanade qui n’avait aucun sens, elle ne fonctionnait pas (elle va être remplacée par le projet de Oxygen, ndlr), elle n’avait aucun sens alors que ce jardin a lui un sens » s’est réjouit Patrick Devedjian, président des Hauts-de-Seine et de Defacto, l’établissement en charge du quartier, qui a assisté ce lundi 13 novembre à son inauguration.