Avec Oxygen , Defacto veut donner de la vie au bout de l’esplanade de La Défense

Au printemps 2017, Defacto inaugurera

Le projet Oxygen - Stephane Malka architecte - archirendering

Début décembre 2015, Defacto, l’établissement public en charge de la gestion et de l’animation du quartier présentait “Table Square”, un projet de restauration gastronomique au pied des tours Cœur Défense et Opus 12. Deux mois plus tard, l’établissement vient de lever le voile sur son tout nouveau projet baptisé “Oxygen” qui combinera dès le printemps 2017 une offre de restauration-afterwork à une offre événementielle autour de séminaires et de soirées privatives.

Avec Oxygen, Defacto souhaite offrir “une porte d’entrée verdoyante” à La Défense. Ce projet dont les travaux doivent démarrer à l’automne prochain est chiffré à cinq millions d’euros et sera développé par un quatuor d’investisseurs-exploitants (Avec Invest, Green Food Development, Liquid Corp et M). Il doit être érigé au bout de l’esplanade face à la sortie du métro en lieu et place de l’actuelle vigne, de la galerie Defacto et d’un local commercial jamais exploité depuis 1991.

Conçu par l’architecte Stéphane Malka -qui avait concouru pour le projet de la tour Signal-, l’équipement de 1 500 m² à l’architecture végétalisée sera constitué de plusieurs constructions en structure légère mêlant verre, bois et verdure, le tout réparti sur deux niveaux.

Un espace sera dédié au concept de restauration-afterwork et d’offres événementielles (séminaires, soirées privatives, clubbing), avec notamment les exploitants des bars à cocktails parisiens le Moonshiner et le Dirty Dick. Trois enseignes de restauration rapide s’installeront : Bioburger, proposera des burgers 100 % bio ; Label Ferme, sera la première enseigne de restauration rapide travaillant en direct avec des producteurs et enfin Louie Louie, vendra des pizzas “haut de gamme”.

“Aujourd’hui, le bureau descend dans l’espace public, les plages horaires se modulent, les loisirs et le travail s’entrecroisent. Il faut davantage de lieux propices invitant les utilisateurs à profiter du quartier d’affaires même à la nuit tombée et pendant le week-end” explique Marie-Célie Guillaume, la directrice de Defacto.