Jean-André Lasserre s’alarme du dernier rapport de la Cour des Comptes

Jean-André Lasserre s'alarme du dernier rapport de la Cour des Comptes et demande l'urgence de requalifier le quartier de La Défense.

Jean-André Lasserre

L’élu PS d’opposition de Courbevoie, Jean-André Lasserre qui siège au conseil général des Hauts-de-Seine s’alarme dans un communiqué du dernier rapport de la Cour des Comptes publié le 11 février dernier.

L’élu de gauche indique presser tous les acteurs de proposer et surtout d’appliquer une stratégie permettant de requalifier le quartier de La Défense. Mais l’homme tacle surtout son rival de droite, Eric Cesari, président de l’intercommunalité Seine-Défense dont il estime que sa position est très « préoccupante » et regrette son « manque de vision politique » au profit « d’un petit arrangement politicien allant à l’encontre du renouveau du quartier d’affaires ».

« Dans sa proposition d’extension de l’intercommunalité, Nanterre est exclue du périmètre,  alors même qu’une partie de son territoire constitue avec Courbevoie et Puteaux, les fondements de l’opération d’intérêt national (OIN) qui sont à l’origine de la création du Quartier d’Affaires. Le projet d’aménagement du secteur des Groues à Nanterre, en pleine mutation, est le prolongement naturel et cohérent du développement de la Défense, écrit Jean-André Lasserre. Les discussions avec le maire de Neuilly sur Seine n’ont pas lieu d’être, puisque la Ville n’a pas d’autre choix que d’intégrer la future intercommunalité. Quand on connait les relations désastreuses entre Puteaux et Neuilly (fermeture grillagée et péage pour accéder depuis Neuilly à l’île de Puteaux…), les discussions risquent d’être mouvementées.. ».

L’élu d’opposition demande également l’organisation « très rapidement » d’un « large » débat public initié par l’Epadesa sur le devenir de La Défense et l’élaboration d’un document stratégique pour les 10 à 15 prochaines années.

Jean-André Lasserre, qui n’hésite pas à expliquer qu’il est le premier depuis 2008 à s’inquiéter sur le financement des travaux de rénovation juge que les 350 M€, estimés par la Cour des Comptes, pour la rénovation des infrastructures ne seront pas suffisants. Il assure que la facture sera plus élevée en raison des problématiques de désamiantage, d’étanchéité de la dalle et d’assainissement qui ne sont pas encore chiffrées.

Le socialiste demande la publication « immédiate » du rapport sur la remise en état des ouvrages publics de La Défense et sur les modalités de leur financement, rapport prévu par la loi MAPTAM, Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles, en date du 27 janvier 2014.

L’élu de Courbevoie accuse dans son communiqué Joëlle Ceccaldi Raynaud, la maire de Puteaux et Jacques Kossowski, le maire de Courbevoie d’avoir pratiqué quinze années « d’immobilisme ». Parlant d’un « trésor de guerre » constitué à des « fins électoralistes par les deux communes » Jean-André Lasserre dénonce l’utilisation des « juteuses » recettes fiscales émanant des entreprises implantées sur le territoire de La Défense qui auraient dû, selon lui être « réinvesties dans l’entretien régulier des infrastructures ».