Les centres commerciaux des 4 Temps et du Cnit mettent fin aux contrôles de sécurité au profit d’une surveillance « dynamique »

Mis en place au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, les contrôles de sécurité aux portes d’entrées des 4 Temps et du Cnit ont été stoppés.

Les centres commerciaux des 4 Temps et du Cnit ont mis fin aux contrôles de sécurité aux entrées - Defense-92.fr

Le geste était devenu machinal. Instaurés au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, les contrôles systématiques de sécurité aux portes d’entrées des centres commerciaux des 4 Temps et du Cnit viennent d’être supprimés depuis peu. Ces deux malls faisaient partie des derniers centres commerciaux de la région à bénéficier d’une telle mesure. S’il l’on peut désormais aller et venir dans ces deux centres sans avoir à présenter son sac aux vigiles, la sécurité n’en est pas moins maintenue.

« La menace est en train d’évoluer. On se fie aux recommandations des autorités et notamment du ministère de l’Intérieur par les différentes postures et consignes de Vigipirate », explique Thibault Desmidt, le directeur des deux centres.

Une surveillance dynamique des espaces, la surveillance des comportements anormaux et le recours à la vidéo protection sont désormais privilégiés  par les responsables des 4 Temps et du Cnit, tous deux propriétés du groupe Unibail-Rodamco-Westfield (URW). « Il y a beaucoup plus de patrouilles dans les centres avec des agents formés pour repérer les comportements anormaux », promet Thibault Desmidt.

Sans préciser le nombre d’agents de sécurité mobilisés dans le centre quotidiennement, Thibault Desmidt assure que leur nombre est « suffisant » et « conforme aux attentes de la préfecture et du ministère de l’Intérieur ». Les contrôles aux accès ne sont toutefois pas totalement enterrés et pourraient revenir de manière ponctuelle à certains moments de la journée et à différentes portes des deux centres.