Ambiance pesante aux 4 Temps où de nombreuses boutiques sont fermées après les attentats parisiens

Ce samedi 14 novembre, au lendemain des attentats qui ont frappé la capitale et le Stade de France à Saint-Denis, l'ambiance est particulièrement pesante dans les centres commerciaux des 4 Temps et du Cnit.

Le centre commercial des 4 Temps le samedi 14 novembre 2015 - Defense-92.fr

Au lendemain des terribles attentats terroristes qui ont frappé Paris et le Stade de France à Saint-Denis (93) l’ambiance est particulièrement lourde au centre commercial des 4 Temps mais aussi au Cnit. Alors que le samedi le centre commercial des 4 Temps, le plus grand de France en fréquentation grouille de visiteurs, ce samedi 14 novembre peu de gens ont choisi de faire leur shopping. Même si aucune consigne d’ouverture ou fermeture n’a été donné par la direction du centre, de très nombreuses enseignes du centre -plus de la moitié à 14 heures- comme Sephora, Bose, Serap, H&M, GO Sport ou encore Havaianas ont préféré ne pas lever leurs rideaux en cette journée; certaines dont Uniqlo l’ont finalement baissé environ une heure après l’avoir levé. L’hypermarché Auchan, le Toys “R” Us et le Castorama sont en revanche ouverts. Le cinéma UGC est ouvert ce dimanche. Une grande partie des boutiques ne devraient pas ouvrir également ce dimanche 15 novembre aux 4 Temps. Au Cnit presque toutes les enseignes dont le Décathlon et la Fnac avaient renoncé à ouvrir en début d’après-midi. Cette derniere restera fermée toute la journée de dimanche.

“Ça va être des jours difficiles moralement” commente un salarié de l’enseigne japonaise Uniqlo. Fabien, responsable de la boutique Elevens Paris a lui décidé d’ouvrir sa boutique margé tout, mais il n’a pas vraiment le moral: “Je suis partagé entre la peur, l’incompréhension et la colère” dit-il. L’homme qui explique avoir des craintes de voir un attentats similaires se produire à La Défense souhaite ne pas tomber dans la psychose. La boutique sera finalement fermée pour la journée peu de temps après. Bruno le gérant de Geox a lui laissé sa boutique ouverte “En fermant on leur donne raison, explique-t-il avec les salariés ont en parle beaucoup”.

Dans les allées du centre Adrien, Laure et leur bébé se dirigent vers le Castorama. “C’est vide” lâche Laure “On a hésité à venir, on a pas vraiment la tête à faire nos courses” poursuit Adrien qui justifie sa présence par la nécessité de faire des courses après son aménagement à Colombes. “Mais bizarrement le fait que se soit vide c’est presque rassurant” estime Adrien.

Les mesures de sécurité qui étaient déjà très présentes dans le centre après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en janvier dernier et les menaces d’attaque par les Shebab adressées directement aux 4 Temps,  ont été renforcées. Dans la matinée plusieurs policiers lourdement armés et vêtus de gilets pare-balles venus en renfort patrouillaient déjà dans les allées tandis que les agents de sécurité du centre contrôlaient systématiquement les sacs aux entrées et effectuaient de nombreuses rondes.

“La sécurité est à son maximum, nous sommes en contact avec les autorités” nous a confié Christophe Cuvillier le PDG d’Unibail-Rodamco, le propriétaire des 4 Temps et du Cnit qui était venu dans la matinée s’assurer des mesures déployées.