Ségolène Royal donne son feu vert pour l’acquisition de la tour Séquoia par le ministère de l’Ecologie

Le ministère de l’Ecologie vient de signer un crédit-bail avec la Banque Postale et la Deutsche Pfandbriefbank pour acquérir la tour Séquoia pour un montant de 490 M€.

La tour Sequoia - Defense-92.fr

L’opération est bouclée. Selon le site Challenges.fr Ségolène Royal a donné son feu vert pour l’acquisition par son ministère de la tour Séquoia. Après avoir reçu l’aval de la ministre de l’Ecologie, les hauts fonctionnaires ont signé un crédit-bail via des représentants de La Banque Postale et de la Deutsche Pfandbriefbank (PBB).

Comme nous vous en parlions en février dernier, c’est donc sous forme de crédit-bail que le ministère a privilégié l’acquisition de l’ancienne tour SFR appartenant à Tishman Speyer pour un montant, selon Challenges.fr de 490 M€. Le ministère occupe le bâtiment construit à la fin des années 80 qui développe 63 000 m² répartis sur 32 étages depuis le départ de l’opérateur pour Saint-Denis fin 2013.

Ce crédit-bail qui permet à l’Etat d’éviter de devoir débourser la somme cash en une fois, sera étalé sur 18 ans. Le loyer mensuel moyen s’établira à près de 2,27 M€ et au terme de ce crédit-bail, le ministère deviendra officiellement le propriétaire de l’actif. D’ici la fin de l’échéance, ce sont désormais la Banque Postale et la Deutsche Pfandbriefbank qui détiennent le bâtiment à parts égales. Cependant la transaction est supérieure à ce que prévoyait l’appel d’offre initial -publié le 20 janvier dernier- qui tablait sur un montant de 478 M€ pour une durée de remboursement de 21 ans maximum.

Pour rentabiliser le deal, l’Etat pourrait céder plusieurs implantations parisiennes, explique le site d’information.

L’objectif du ministère est de réunir un maximum de ses fonctionnaires dans le quartier d’affaires. En 2017, le MEDAD (Le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie) libérera les tours Pascal où il est également implanté, mais en tant que locataire, pour regagner la Grande Arche -où il est propriétaire- actuellement en rénovation.