La cloche d’Euronext sonnera dès avril 2015 depuis l’immeuble Praetorium à La Défense

Euronext, l’opérateur de la bourse de Paris, va s’installer en avril 2015 dans l’immeuble Praetorium, mettant fin à cinq ans de vacance de cette immeuble jamais occupé.

L'immeuble Praetorium - Defense-92.fr

Enfin ! Après plus de cinq années de vacance l’immeuble Praetorium qui n’a jamais accueilli de locataire depuis sa livraison va héberger son premier occupant. Comme nous vous le révélions le 17 octobre dernier, c’est Euronext Paris abritant en outre le siège opérationnel du groupe pan-européen Euronext qui va prendre possession de cet immeuble imaginé par Jean-Marie Charpentier, situé dans le quartier des Reflets en bordure du boulevard circulaire. L’opérateur des bourses de Lisbonne, Amsterdam, Bruxelles et de celle de Paris va ainsi quitter la rue Cambon de la capitale pour rejoindre La Défense courant avril 2015. Le siège européen reste lui à Amsterdam.

Euronext prendra l’intégralité du Praetorium, soit 10 132 m² de bureaux répartis sur dix niveaux dont un étage d’archives de 275 m². L’opérateur y installera entre autres ses salles de surveillance, mais ce sera désormais depuis La Défense que sera sonnée quotidiennement la cloche symbolisant l’ouverture des marchés français. Ce sont ainsi quelques 600 personnes qui sont concernées par ce déménagement.

Dans cette transaction CBRE conseillait Euronext, le preneur qui a signé un bail de neuf ans ferme et la CAVP le propriétaire de l’immeuble.

« Ce changement de localisation représente une étape importante dans l’évolution d’Euronext Paris.  Les nouveaux locaux, mieux dimensionnés et plus modernes, correspondent davantage à sa nouvelle culture, centrée sur l’efficacité, la croissance et l’innovation. Situé au cœur du plus grand centre d’affaires européen, ce nouvel emplacement vient réaffirmer le rôle de premier plan d’Euronext Paris dans le financement de l’économie » explique Euronext qui souhaitait avant tout réduire ses coûts immobiliers.

Inauguré en octobre 2009, Capital & Continental l’ex propriétaire, s’était cassé les dents en plein début de crise économique sur sa volonté de faire de son immeuble un « hôtel particulier » destiné à un seul locataire avec un loyer avoisinant les 550€/m2/an. Il avait été alors contraint de vendre son immeuble en juillet 2012 à la CAVP (Caisse d’Assurance Vieillesse des Pharmaciens), actuel propriétaire de cette ex coquille vide de verre.

Le Praétorium est certifié T.H.P.E. 2005 (Très Haute Performance Energétique), H.Q.E. performant et très performant, BREEAM (very good).