Praetorium en passe de trouver un locataire

L'immeuble Praetorium ne devrait plus être une coquille vide. Euronext devrait prendre la location de ce bâtiment jamais loué depuis la fin de sa construction en octobre 2009.

L'immeuble Praetorium - Defense-92.fr

Il est le symbole malgré lui de la crise économique qui a frappé La Défense. Vide depuis son inauguration en octobre 2009, l’immeuble Praetorium, devrait enfin héberger ses premiers occupants dans les prochains mois.

Le bâtiment de 10 000 m2, implanté dans le quartier des Reflets en bordure du boulevard circulaire accueillera à partir de 2015, Euronext, le gestionnaire des bourses de Paris, Lisbonne, Amsterdam et Bruxelles. L’immeuble de bureaux sera alors entièrement occupé par Euronext.

Dans une volonté d’économie de coûts, l’opérateur boursier va quitter son siège social de la rue Cambon à Paris, entre les quartiers de la Madeleine et de l’Opéra. Ce déménagement de l’autre côté du périphérique parisien, permettrait à Euronext une économie de 60 M€ sur trois ans. Le propriétaire de l’actuelle implantation d’Euronext souhaitait rénover son ouvrage, tout en gardant son occupant avec le même loyer. Mais le gestionnaire des bourses européennes a jugé les loyers trop chers compte tenu du contexte économique. Deux choix d’implantation se sont alors offerts à lui : un site proche de son actuelle implantation et La Défense. C’est donc le quartier d’affaires de l’ouest parisien qui semble être préféré.

La transaction dans le Praetorium serait alors réalisée par CBRE.

En juillet 2012, Capital & Continental avait dû céder le Praetorium, faute d’avoir trouvé des locataires. L’ancien propriétaire s’était cassé les dents en plein début de crise économique sur sa volonté de faire de son immeuble un « hôtel particulier » destiné à un seul locataire avec un loyer avoisinant les 550€/m2/an. Depuis c’est la CAVP (Caisse d’Assurance Vieillesse des Pharmaciens) qui est le propriétaire de cet ouvrage de huit niveaux conçu par Jean-Marie Charpentier.