Jean Nouvel va enfin avoir sa signature à La Défense

La foncière française Gecina vient de poser avec l'architecte Jean Nouvel la première pierre de sa résidence étudiante "Campusea".

De gauche à droite : Patrick Devedjian (président des Hauts-de-Seine et de Defacto), Marie-Celie Guillaume (DG de Defacto), Jean-Claude Gaillot, (DG de l’EPADESA), Joelle Ceccaldi Raynaud (la maire de Puteaux), Méka Brunel, (administratrice directrice générale de Gecina) et Jean Nouvel (architecte du projet) - Defense-92.fr

Il a laissé son empreinte aux quatre coins du monde : de Melbourne à Paris, de Barcelone à Doha en passant par New-York mais jamais à La Défense. Depuis plus de trente ans le célèbre architecte français à qui l’on doit notamment la Philharmonie de Paris n’a jamais réussi à construire à La Défense.

Après toutes ces années la donne a enfin changé pour l’architecte français. Ce mercredi 24 mai Jean Nouvel a posé, non sans joie la première pierre de la résidence étudiante Campusea développée par Gecina. « J’ai longtemps essayé de construire ici, se remémore l’architecte. Après un deuxième prix sur l’Arche de La Défense, après une Tour Sans Fin sur laquelle j’ai travaillé pendant trois ou quatre ans, annulée pour des raisons invraisemblables qui m’a conduit à la faillite tout de même, il y a eu la Tour Signal qui a été arrêtée par la crise économique ».

Implantée à Puteaux au cœur de l’échangeur routier de la Rose de Cherbourg cette résidence offrira dès la rentrée 2018 un peu plus de 400 logements étudiants allant du studio à l’appartement partagé, dans une petite tour d’une vingtaine d’étages qui développera au total 10 468 mètres carrés.

« Cette résidence va venir compléter notre offre de résidence étudiante qui aujourd’hui est de 2 500 lits en France » détail Méka Brunel, la directrice générale et administratrice de la foncière Gecina qui espère atteindre les 4 000 lits d’ici trois ou quatre ans.

Mais le point d’orgue du projet de reconversion du secteur de la Rose sera la Tour Hekla imaginé également par Jean Nouvel. Ce gratte-ciel de 80 000 mètres carrés pour une hauteur de plus de 200 mètres est porté par le duo de promoteur et investisseur Hines et AG Real Estate. Le chantier qui se fait attendre pourrait débuter dans les prochains mois, le temps que les responsables du projet ne trouve un où des futures occupants.

Une autre résidence étudiante pourrait également pousser aux côtés de la première. « C’est un projet que l’on regardera le moment venu » explique Méka Brunel, qui confie toutefois que le bâtiment serait également imaginé par Jean Nouvel.

La résidence Campusea accueillera ses étudiants dès la rentrée 2018 – Nouvel / Gecina