Enedis signe la tour Blanche qui abrite son siège

La filiale d'EDF, Enedis qui occupe la tour Blanche depuis septembre 2014 vient de la signer de deux enseignes lumineuses.

La nouvelle enseigne d'Enedis au sommet de la tour Blanche - Defense-92.fr

Elle n’est plus anonyme. Enedis (ex ERDF), la filiale d’EDF en charge du réseau de distribution de l’électricité en France vient de signer la tour Blanche qui abrite son siège depuis septembre 2014 par deux enseignes lumineuses.

La première de 5,70 mètres de long pour 1,15 de haut a été déployée en bas d’édifice, juste au dessus de son hall d’entrée. La seconde accrochée au sommet du building (côté Grande Arche) adopte des mensurations plus importantes avec 12 mètres de longueur pour 2,40 mètres de hauteur.

Une consommation égale à une soixantaine d’euros par an

Leur technologie d’éclairage par le LED doit permettre une faible consommation d’autant qu’elles ne fonctionneront uniquement que de la tombée de la nuit jusqu’à 1 heures du matin et à partir de 6 heures du matin durant la période hivernale. Leur consommation énergétique ne dépassera pas 1 752 kW/h à l’année soit environ une soixantaine d’euros (HT) par an, précise Enedis.

La réalisation de ces deux enseignes lumineuses a été confiée à l’entreprise française Actif Signal. A La Défense le fabricant spécialisé dans la création d’enseignes a déjà à son catalogue les enseignes Thales pour la tour Carpe Diem, Allianz pour les tours Neptune et Athena, EDF pour la tour PB6, Tarkett pour la tour Initiale ou encore KPMG pour la tour Eqho.

Une tour entièrement rénovée pour accueillir le siège d’Enedis

Dans le passé la tour Blanche, désormais tour Enedis érigée en 1967 par le cabinet d’architectes Les Frères Arsène-Henry qui développe 26 000 mètres carrés répartis sur 27 niveaux, a hébergé dernièrement AIG, devenu durant quelques années Chartis. Au départ de la banque américaine la tour fût complétement rénovée entre juillet 2012 et mars 2014 par Perella Weinberg Real Estate pour 41 millions d’euros avant d’être louée à l’ex ERDF puis cédée fin 2014 à LaSalle Investment Management et Quantum Global Real Estate pour le compte de Plaza Global Real Estate Partners.