Si, il fait bon travailler à La Défense

Defacto a profité du SIMI pour dévoiler les résultats partiels de sa deuxième enquête BVA qui a interrogé les salariés du quartier.

Une enquêtrice de BVA à La Défense en 2014 - Defense-92.fr

Si la mauvaise réputation du quartier de La Défense continue de lui coller à la peau, les chiffres disent le contraire. Un an après la première enquête de 2013, Defacto a profité du SIMI pour dévoiler les résultats partiels de sa deuxième enquête BVA qui a interrogé les salariés du quartier. D’après l’étude qui a été menée entre le 8 et le 21 octobre, auprès de 1 117 salariés travaillant quotidiennement à La Défense, 89% se disent satisfaits de travailler dans le quartier, dont 25% très satisfaits. Le quartier est perçu comme vivant la semaine (93%) et animé (89%). La dimension internationale de La Défense est perçu elle par 91% des salariés. La dimension culturelle de La Défense progresse avec 63% d’avis positifs contre 59%, un an auparavant.

Defacto - BVA

Defacto – BVA

 

Pour se rendre sur le lieu de travail, 89% des interrogés s’y rendent en transports en commun, 7% en voiture,  4% à pied, 3% en deux roues et 1% en vélo. Si 68% des sondés estime la signalétique piétonne satisfaisante, à contrario 56% jugent la signalétique routière insatisfaisante, mais ce chiffre est en baisse; ils étaient 64% l’année dernière.

Defacto - BVA

Defacto – BVA

 

L’offre de services est jugée plus satisfaisante que l’enquête qui avait été menée en 2013 notamment sur la diversité des boutiques (93% satisfaits contre 90% en 2013), les événements culturels (79% contre 76% en 2013) et les activités sportives proposées sur le site (70% contre 65% en 2013). Seule la qualité des espaces verts reste en retrait en répondant aux attentes de seulement 6 salariés sur 10.

Defacto - BVA

Defacto – BVA

 

La satisfaction liée à l’entretien et à la propreté du quartier est encore plus largement exprimée que l’an passé (95% contre 90% en 2013). Cette impression est particulièrement forte concernant l’entretien du mobilier urbain (90%), le fonctionnement des éclairages (90%) et l’entretien de la dalle (89%).

Des bémols subsistent quant au bon fonctionnement des escaliers mécaniques et des ascenseurs (40% d’insatisfaits) et à l’entretien des espaces souterrains hors stations de transports en commun et parkings (44% d’insatisfaits).

Defacto - BVA

Defacto – BVA

 

Le sentiment de sécurité dans le quartier est de plus en plus renforcé. 93% des sondés se sentent en sécurité à l’entrée de leur immeuble, 91% sur le Parvis, et 80% dans les stations des transports en commun. En revanche la lacune persiste en sous-sol: 60% s’estiment en sécurité dans les espaces souterrains et 59% dans les parkings.

Defacto - BVA

Defacto – BVA

 

Defacto dévoilera courant janvier 2015, la seconde partie de ce sondage qui s’intéressera aux avis des habitants, étudiants, touristes et visiteurs du quartier.

Pour consulter le résultat de l’étude de 2014 cliquez ici